Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

mercredi 16 novembre 2011

GABON-BENIN : le coucou suspect.

                                                                             
      L'avion présidentiel gabonais a été arrèté à l'aéroport de Cotonou au Bénin ce dimanche 13 novembre par les services de sécurité aéroportuaire de ce pays pour soupçon de convoyage de devises(argents) et de trafic de drogue
et aurait eu à son bord le Directeur de Cabinet d'Ali 9 M.ACCROMBESSI MENSAH dont le passeport diplomatique aurait été confisqué.Ensuite l'avion aurait été libéré sous les instructions du président béninois YAYI BONI qui  a en suite envoyé une lettre d'excuse au Gabon et limogé le Commissaire de l'air et des frontières de l'aéroport international Cardinal Bernardin Gantin,mais le passeport diplomatique du DC d'Ali 9 et les"dolè" seraient encore détenus par les autorités béninoises pour"enquètes"selon certaines informations. 
       Voici encore une affaire qui vient jeté du discrédit sur notre pays une fois de plus,pendant que nous parlons de bonne gouvernance un directeur cabinet présidentiel accompagné de trois jeunes filles dont on soupçonneraient de convoyer de forte sommes d'argent et de trafic de drogue dans un pays ami alors que tant de gabonais sombrent dans la galère quotidienne.Pour nous c'est clair qu'il n'y aura pas une véritable enquète dans cette affaire comme dans tant d'autres vécus par le passé et au vu du limogeage du commissaire de l'air et de frontières de cette aéroport qui paye trop chère les dérives des autres.
         Merci encore pour nos frères pédégistes qui vont trouver un bon moyen de justifier ce type d'actes ridicules  pour ceux qui les posent et pour ceux qui les trouvent des justifications.Un jour la vérité sera connue .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire