Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

mercredi 23 novembre 2011

GABON : LA LEGITIMATION DE LA MONARCHIE BONGO; oui ou NON.

                                                                             

     Le 17 décembre prochain le collège électoral tel que constitué aujourd'hui dans notre pays est convoqué à  renouveler la 2nde chambre du parlement gabonais"l'Assemblée Nationale"
.Ce processus normal dans tous les pays démocratiques du monde devrait trouver l'adhésion voir la participation de tous sans qui n'y est aucun obstacle a cela , mais dans notre cas en ce jour pose problème du fait du scepticisme né au sein de la population lié aux nombreux rendez-vous manqué lors des joutes électorales de 1990 à nos jours qui ont toujours vu les perdants déclarer vainqueurs de manière spectaculaire aux grandes dames des espoirs de changements suscité par l'évènement au sein du peuple tout entier .

     Pendant qu'au sein des états majors des différents partis politiques les uns et les autres tergiversaient encore sur la participation ou pas aux élections législatives tel que prévus par la loi électorale chez-nous , le problème fondamental de la transparence des élections n'est pas toujours résolue car nous avons encore une liste électorale constituée de doublon"taillée sur mesure pour le PDG et ses alliés" , une administration au service exclusive de ses derniers , meme la cour constitutionnelle ne donne aucune assurance d'impartialité tel que vécu par le passé et au regard de ceux qui en font partis .

      La question que nous nous posons est de savoir pour quoi le PDG , ses alliés et certains vrais faux opposants s'en obstinent ils à aller a de telles élections problématiques au vu du lourd contentieux électorales qui en découlera et que tous pouvons prédire sans difficulté ?

       Ainsi, la réponse est si simple pour tous sauf pour ceux qui ne savent plus reconnaitre  la vérité du mensonge car il est clair pour nous autres que le PDG cherche à confirmer la"victoire" d'Ali 9 oh !!! d'y il y a 2 ans par cette élection législative qui donnera plus de légitimité a leur pouvoir illégale parce que n'ayant jamais remporté d'élection par les urnes chez-nous au vu des contestations populaires faites après la proclamation de celles-ci par leur cour constitutionnelle et des recours fondés afin d'en annuler les résultats .

         Mais le but visé par le PDG et ses alliés cette fois encore, est d'obtenir une vrai"fausse victoire"pour ainsi bénéficier d'une vraie légitimité nationale et internationale avec le soutien de nos vrais faux opposants ce qui leur permettraient d'institutionnaliser"l'Etat monarchique" accepté de tous .C'est au vu de cette enjeu majeur pour la famille Bongo et le PDG que certains vrais faux opposants et tous les oiseaux de mauvais augures qui tuent la démocratie et les espoirs du peuple d'avoir une meilleur vie que celle vécu depuis 44 ans , qu'ils ont tous acceptés soit par avidité de gain facile"le franc électoral",soit par peur de répréhensions des actes posés quand certains furent en charge de la gestion des affaires publiques par le passé ou encore par des propositions a des postes ministériels comme tant en sont passionnés ou autres dans l'administration publique.


         Alors c'est à l'institutionnalisation du Gabon , notre pays a tous, en Etat monarchique que nous sommes tous conviés a concrétiser le dimanche 17 décembre prochain par notre participation au vote . Et parce que nous sommes tous bien conscients que le parti au pouvoir chez-nous ne peut remporter aucune élection organisée dans une totale transparence car cela entrainerait sa chute immédiate et la couperait de ses précieux avantages dont il n'est pas prèt a renoncer et  pour aucune raison rationnelle connue et n'ayant pas aussi une conscience tranquille par la qualité peu orthodoxe de sa gestion des affaires publiques.

        Enfin,c'est en toute conscience que nous sommes conviés a décider de ce que nous voulons pour notre pays puis de notre avenir a chacun de nous tous en décembre prochain,soit nous disons oui ,en allant participer au vote pour permettre au PDG d'ètre maintenu dans la continuité des actes,soit alors nous disons NON a ces élections en restant dans nos maisons parce que une fois de plus il n'y a aucune garantis ni d'une transparence ni de la prise en compte du choix des personnes que nous aurons élus ce jour là en toute liberté de conscience.C'est a chacun de nous de faire son choix et c'est a nous tous d'en assumer les conséquences ; pour Gabon d'abord.
       
    ça suffit comme ça :<< pas de transparence,pas de biométrie,pas d'élection>> pour la vraie démocratie qui vient du peuple souverain.                                    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire