Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

lundi 7 novembre 2011

GABON : La R.T.G. ou la R.T.P.D.G. ?



 La radio télévision gabonaise ( R.T.G.) est devenue très vite dans la conscience populaire de nous-mêmes nous-mêmes gabonaises et gabonais la radio télévision du parti démocratique gabonais ( R.T.P.D.G.) soit en souvenir de l'ère du parti unique quand celui-ci avait le droit d'exister tout seul en bon maître
ou soit par et surtout cela , son "soutien" aux allures partisans au dit grand parti de masse de notre Gabon de nous-mêmes nous-mêmes  . Tout ce qui pousse bon nombre de gabonais à avoir des attitudes antipathiques envers les agents de cette grande maison de la communication de notre pays a tord ou a raison tout ceci alimenté parfois par un flou artistique entretenu par la classe politique de tout bord confondu .


    Tout d'abord nous devrions tous saluer le courage de nos frères et sœurs qui sont en fonction à la RTG car c'est bien là bas que commence la censure de la presse qui aurait du être libre  comme il est malheureusement et seulement écrit dans la constitution de notre pays ainsi que dans les textes de lois au sujet de son existence et de ceux qui régissent son fonctionnement . Saluons  ce vrai courage pour tous ces agents qui  mettent doublement leurs vie en danger chaque jours car leurs écrits sont surveillés au microscope dernier cri « comme on dirait au quartier »  ainsi que leur parole devant le petit écran , sans omettre que la censure chez eux commence d'abord dans les nominations et la répartition des postes de responsabilité qui ont un caractère politique voir partisan pour un meilleur contrôle des salles de rédactions , du journal télévisé et autres on dira qu'ils travaillent "sous haute surveillance" comme dans toutes les administrations publiques du pays . Et le danger pour eux vient de la qualité des informations qu'ils donnent aux téléspectateurs , nous tous qui y voyons clairement un contenu taillé sur mesure en la faveur du parti au pouvoir et dont le ton et l'accent font pressentir un mensonge NON excusez-nous , une vérité arrangé tous ce qui ne nous plait pas du tout , nous population désabusée qu'eux doivent après tout affronté au quartier ou bien sûr ils habitent pratiquement tous et sans défenses aucune…


      Aussi devrions nous penser à l'ingratitude subit par nos parents de la maison mère de la communication du Gabon car au vu de tant de sacrifices fait pour le PDG et ses alliés et de nombreux services rendus et efforts fournis , ces agents de l’Etat  sont eux aussi mal traités par le pouvoir en place pour preuve la quantité importante de grèves faites par eux qui sont  du « 4ème pouvoir » .


Regardons les bien , et nous verrons leurs misères très visibles parfois cachés dans de beaux habits achetés à crédits difficilement solvable . Ah c'est ça le Gabon . N'oublions pas aussi que même si certains d'entre eux et malgré tout ce qui ne va pas chez eux , sont de vrais pédégistes orthodoxes prêt à défendre corps et âmes "l'arche sacré " PDG jusqu'au bout et par tous les moyens inimaginables , c'est la peur et la faim au ventre qu'ils font leur beau travail.


     Enfin  , la vérité , ce n'est pas seulement de critiquer l'autre quand on n'est pas d'accord avec lui , mais c'est seulement de dire les faits tels que cela se présente en toute partialité , en toute franchise et dans le respect de l'autre et de sa dignité sur la base de véritable investigations . Avant de parler  , il faut tourner 7 fois sa langue dans la bouche dit le sage.


  LE KONGOSSA , UNE MALADIE QUI TUE MÊME L'INNOCENT .



                 APPRENONS TOUS A DIRE LA VÉRITÉ .






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire