Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

mercredi 2 novembre 2011

VOICI VRAIMENT CE QUE NOUS MEMES NOUS MEMES AVIONS TOUS ACCEPTE ACCEPTE

LA CONFIRMATION D'UNE ANALYSE

LA VERITE QUI FACHE 

                                                                                         

Une fois de plus encore, nous nous sommes faits avoir, surtout que ce n'était pas la 1ère fois que des élections étaient truqués dans notre pays depuis la soit disant avènement de la "démocratie"en 1990, mais ces élections du 30 auot 2009, avaient apporté tant d'espoir au sein de la population qui s'était permis de rèver au vrai changement, a une alternance en ce temps là ,vu que nous étions déja très désintéressés  par  leur vrai faut vote ,l'espoir renait avec le décès de Omar BONGO ONDIMBA "l'homme éternel"comme nous   memes nous memes aimions à chanter"dans les louanges de nos groupes d'animations. 
Nous nous sommes faits avoir oui et nous n'avons pas su refuser ce qui s'imposait a nous,on dira par faute ou de manque de leader crédible ayant la capacité d'unir tous les gabonais ensemble,ou par faute aussi de cette  soit  disant opposition qui n'arrivait pas su  s'accorder sur la stratégie a  adopter pour faire respecter notre choix,mais la vérité mes chers parents est (1) cette opposition là qui n'avait vraiment aucun plan B,l'ambassadrice des USA de l'époque au Gabon confirme cela, car les ayant rencontrés, et eux était  les uns et les autres occupés a faire valoir leurs premières places dans un recourt auprès de la cour  constitutionnelle dont ils connaissaient très bien le verdict d'avance (2) les forces de l'ordre tous corps confondus qui contribuèrent à l'instauration de la succession monarchique,eux qui sont sensés faire respecter la loi, ils ont eu des comportements trop déviant voir"militants" ,ils sont allés jusqu'a l'oppression de la population déja désabusé par le cout d'Etat électoral. Tout ceci en oubliant qu'ils font bel et bien partis de cette population ou ils ont parents ,amis(es) etc..ils ont meme oublié les problèmes qui sont les leurs et dont les responsables sont ceux pour qui ils ont sémé la terreur et participé à l'intronisation. (2) Il y a aussi eu nous meme la population nous laissant soit corrompre soit abandonnant trop vite la bataille, oui nous manquons de fermeté et de ténacité voila nos plus grandes faiblesses sans omettre le manque d'engagement. (4) En définitive nous tous sommes responsables de notre situation actuelle parce que nous y avons tous joués et continuons à jouer un role pour son en racinement  d'ou nous memes nous memes. 

Ali Bongo:Camer.be
  Son Excellence El Hadj Ali BONGO ONDIMBA
 NOUVEAU SOUVERAIN     

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire