Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

vendredi 16 décembre 2011

LEGISLATIVES 2011 : LES GABONAIS TUES LA PEUR ce samedi 17 .




"GABON MORT" le samedi 17/12/2011 : RUES VIDES , URNES VIDES .
C'est la ligne droite vers la LIBERTE et nous ne devrions plus avoir peur ou chercher à nous diviser comme les autrse "CLR/PDG". Unissons nous TOUS pour vaincre .
Notre révolution est pacifiste et sans armes , sans violence contre personne mais PUISSANTE car arrive avec la plus grande discrètion pour surprendre et VAINCRE . Alors ce samedi restes chez-toi avec ta petite famille tout en priant pour le pays pour que tu ne sois ni victime d'une arrestation arbitraire , ni d'un assassinat comme à POG en 2009 ...Pour l'heure "RUES VIDES , BUREAUX DE VOTES VIDES , URNES VIDES pour la libération du Gabon . C'est le moment d'exprimer ton vrai courage  !!! PAS D'ELECTIONS LEGISLATIVES SANS LE PEUPLE SOUVERAIN ET "NON" A LA COMEDIE DE VOTE.


   UNIS DANS LA CONCORDE ET LA VRAIE FRATERNITE GABONAISE .




Ma façon à moi de défendre mon pays et d'exprimer ma citoyennetée c'est de m'abstenir de participer a des élections que j'estime sans enjeu car mon vote ne sera pas pris en compte comme depuis 1990 que nous crions impuissamment au changement "RIEN N'A FAIRE" , ce sont les memes qui gèrent et rien ne change fondamentalement , sauf pour ceux qui ont appris à lécher les bottes .


 RUES VIDES , BUREAUX DE VOTES VIDES , URNES VIDES .


            Pour ce qui me reste de dignité et d'honneur .


                    "GABON MORT" ce samedi 17/12/2011.









  Le Gabon attend seulement un seul geste de toi " RESTE A LA MAISON TOUTE LA JOURNEE DU VOTE" .SI TU VEUX FAIT COMME MOI.


                                                LA COMEDIE A ASSEZ DURE COMME çà !!!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire