Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

mercredi 14 décembre 2011

LETTRE OUVERTE A MONSEIGNEUR BASILE MVE ENGONE , ARCHEVEQUE DLIBREVILLE-GABON .




                                                                                                   Rome le 14/11/2011



A monseigneur Basile MVE ENGONE , archeveque du diocèse de Libreville au Gabon

Objet : “ Gabon mort” le samedi 17 décembre 2011 .

Monseigneur ,

Heureux sommes nous tous  filles et fils de ce pays pour votre courageuse déclaration du lundi 12/12/2011 sur les antennes de tv plus , rendue publique par votre porte parole , encourageant ainsi la population gabonaise a ne pas céder aux intimidations de la part du pouvoir PDG et de ne pas participer au vote du samedi 17/12/2011 conformément au programme électoral donné par la CENAP .

Je veux très humblement vous rappeler que les élections dans notre pays  , comme tout le monde le sait  , sont sources de troubles socio-politico-judiciaires entrainant soit les arrestations arbitraires , soit la destruction de biens publics ou privées ou soit encore la mort de certains compatriotes manifestants leurs mécontentements face aux fraudes électoraux constatées .

C’est pour quoi je veux sans prétention aucune me permettre de vous proposer ma «  solution » face à ce qui précède . C’est « Gabon mort le samedi 17/12/2011 » : personne dans les rues , les marchés , les églises et autres lieux publics afin de préserver la vie des uns et des autres , la dignité humaine des concitoyens et  ainsi que notre unité nationale . Chacun à son domicile avec sa petite famille tout en priant : << ETERNEL DES ARMEES , DIEU TOUT-PUISSANT QUE TA VOLONTE SOIT FAITE POUR NOUS TOUS GABONAIS POUR NOTRE PAYS ET POUR LE MONDE ENTIER amen. >>

« Gabon mort » c’est aussi RUES VIDES , URNES VIDES afin de démontrer sur le plan national et international que nous nous opposons/refusons ces élections qui comme les autres sentent trop fortement l’odeur de la fraude électorale , du coup de force et du mensonge .

Veuillez ètre , monseigneur , le porte voix de ces petites idées auprès du peuple gabonais tout entier , tout en trouvant ici mes salutations les plus respectueuses .
             
                                                                                                                                                    CITOYEN LIBRE DU GABON

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire