Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

samedi 14 janvier 2012

GABON : LE PEUPLE SE SOUVIENT DE CES PAROLES D'OMAR .





A l'occasion de son 40ème anniversaire d'accession à la magistrature , feu Omar Bongo Ondimba avait dit
:<< II nous faut désormais nous mobiliser, et prendre nos responsabilités en ces temps d'incertitude liée à la globalisation. L'heure est venue, plus que jamais, de respirer, de penser et de vivre "Gabon d'abord". "chacun d'abord", "Gabon d'abord", plutôt que "mon ethnie d'abord"« Gabon d'abord", plutôt que "ma"province d'abord"Gabon d'abord", plutôt que "mon parti politique d'abord"Oui, mes chers compatriotes,"Gabon d'abord", pour plus de solidarité et de partage, "Gabon d'abord", pour rompre avec l'égoïsme, "Gabon d'abord", pour hisser notre pays parmi les tout premiers au Sud du Sahara, afin que le progrès économique et le bien-être social soient à la portée de tous. Cela d'autant plus que la détresse des plus vulnérables de nos concitoyens me parvient chaque jour. Je sais que le coût de la vie et le chômage sont devenus pour beaucoup de Gabonais une hantise de tous les instants. Je sais que l'état de notre réseau routier, de nos infrastructures sanitaires et scolaires, de nos moyens de transports publics a connu une grave dégradation. Je sais aussi que l'habitat social est notoirement insuffisant. 
Le sentiment qui s'exprime en chacun de nous est que notre pays le Gabon, et nous-mêmes, méritons mieux.  Personne ne choisit là où il naît. La providence a voulu que nous naissions au Gabon. Ce pays mérite alors nos efforts et nos sacrifices. Nous le lui devons. Ce pays est notre pays, le pays de nos ancêtres et aussi le pays de nos enfants. Faisons-en le pays de nos ambitions et de nos destins communs. Arrêtons de nous comporter comme si nous étions juste de passage au Gabon. Comme si nous avions une Patrie de 
rechange ailleurs. Gabonaises et Gabonais nous sommes, Gabonaises et Gabonais nous devons rester. Ne laissons personne prétendre nous montrer qu'il est plus Gabonais que nous-mêmes.  
A ceux qui ont choisi librement de vivre dans notre pays, et que nous appelons affectueusement "Gabonais d'adoption", nous leur offrons notre amitié, notre fraternité, notre hospitalité et notre environnement de paix, de stabilité et de prospérité.  A eux de le mériter en respectant le Gabon, ses habitants, sa culture et ses institutions. Aimez sincèrement ce pays qui vous accueille sans arrière-pensées .>> 


 NO COMMENT :







La Concorde
Georges Aleka Damas





Refrain 
Oui que le temps heureux rêvé par nos ancêtres
Arrive enfin chez nous, rejouisse les êtres,
Et chasse les sorciers, ces perfides trompeurs.
Qui semaient le poison et répandaient la peur.






PATRIOTIQUEMENT LIBERONS LE GABON .




STOP A LA DICTATURE EMERGENTE .




"OUI" AU GABON .

























Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire