Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

mercredi 29 février 2012

GABON : APPEL NATIONAL A LA RESISTANCE .





Vu la Déclaration des Droits de 1'Homme et du Citoyen du 26 août 1789* en son article cité ci-dessous :

Article 3


Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps , nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément .




Vu  la Charte Africaine des Droits de 1'Homme et des Peuples de 1981 au chapitre 1 en son article et aux alinéas cité ci-dessous : 


                            Chapitre 1


 Article 20


1. Tout peuple a droit à l’existence. Tout peuple a un droit imprescriptible et inaliénable à l’autodétermination. Il détermine librement son statut politique et assure son développement économique et social selon la voie qu’il a librement choisie. 


2. Les peuples colonisés ou opprimés ont le droit de se libérer de leur état de domination en recourant à tous moyens reconnus par la Communauté Internationale.





Au vu de la monopolisation du pouvoir par une famille et son parti politique depuis 45 ans ainsi que de son caractère monarchique de transmission du pouvoir par des pseudo-élections largement contestées et réprimandées par la force publique aux allures miliciennes provoquant la mort prématuré d’un certain nombre de concitoyens .




Au vu de la filiation familiale de la Présidente de la Cour Constitutionnelle et du caractère partisan de tous les  membres de cette Haute Institution de la République sans omettre la fidélité sans faille des membres et des hauts cadres de toutes les autres Institutions que ce soit des pouvoirs législatif ,  administrative , judiciaire et même  nos forces de défense et de l’ordre nationales ainsi que de la presse publique .




Au vu des nombreuses violations des droits de l’ensemble des concitoyens pour exemple des expropriations sans dédommagement ou  relogement , des suppressions de salaire , des fermetures d’organe de presse privée non alliée au pouvoir , de procès politiques , de la fermeture arbitraire d’un parti politique… et toutes les tentions sociales dus  aux intimidations et la peur semée au sein de la population .


Aussi vu le caractère non démocratique des différentes élections depuis l’avènement du multipartisme en 1990 après la conférence nationale de cette même année , pour preuve les manifestions de contestation des résultats des dites élections  par le peuple souverain et les  nombreux recours en annulation de celles-ci introduites auprès de la cour constitutionnelle du fait des fraudes constatées par tous mais qui dans bien des cas et en particulièrement ceux des présidentielles n’ont jamais trouvé  la satisfaction du peuple qui se voit privé de sa souveraineté constitutionnelle . Sans oublier , toujours dans le cadre électoral le manque de volonté du pouvoir d’organiser et de mettre en place tous les instruments de transparences électorales malgré les nombreux effets d’annonce… qui n’ont que pour objectif principal d’anesthésier un peuple qui ni croit plus à la sincérité de ceux qui ont décidé de gouverner sans l’onction électoral de ces derniers ( le peuple) d’où les abstentions au vote .






Très chers concitoyens , compatriotes opprimés ,



De l'Estuaire , du Haut-Ogooué , du Moyen-Ogooué , de la Ngounié , de la Nyanga , de l'Ogooué Ivindo , de l'Ogooué-Lolo , de l'Ogooué-Maritime  et du Woleu-Ntem et  pour tout le Gabon .



Fort de tout ce qui précède et de tout ce que nous n’avons pu citer ici , nous citoyennement membres des Forces Pacifistes Unies du Changement Véritable ( F.P.U.C. ) / GABON-UNIS , conscient que tout recours institutionnel est nul d’effet pour preuve des nombreuses tentatives infructueuses du passé tant par la classe politique issu de l’opposition en général et parfois des partis de la majorité présidentielle et par même  la société civile ainsi que de nos vaines  manifestations citoyennes en signe de dénonciation  . Au vu de l’impuissance de nos recours institutionnelles , nous lançons solennellement un appel à la résistance nationale pour bouter hors du pouvoir nos oppresseurs et de libérer notre pays de la dictature aux allures monarchiques depuis 2009 . Tout ce qui  permettra : 


1- La mise en place d’un Comité National Pacifiste de Transition ( C.N.P.T ) pour la gestion du pays pendant la période de transition qui aboutira par l’organisation de nouvelles élections présidentielles libres et transparentes aux résultats non contestables et non contestées par tous .


2- Assurer la paix sociale de toutes les composantes de la société ainsi que l’union et la concorde nationale . Permettre une réconciliation de tous les concitoyens par une justice égale et juste pour tous , en tenant compte du caractère de corruption générale (perversion) de nos mœurs par le système dictatoriale sortant .


3- Le C.N.P.T. devra rassurer l’ensemble de nos partenaires au développement intérieurs et extérieurs ainsi que toute la communauté internationale sur la mise en route effective des plans de stabilisation et de paix du pays tout entier , de l’instauration des mécanismes démocratiques , de la gestion rationnelle des fonds publics de l’Etat et la sortie de la période de transition sans violence , et dont la durée serait décidée selon un programme communément adopté par tous en consensus .




Pour atteindre notre objectif commun de libération , nous devrions tous patriotiquement dès le lundi 12 mars prochain entrées en grève générale illimitée pour concrétiser notre nationale  désobéissance civile et pacifique qui  contraindra nos « petits seigneurs » de quitter le pouvoir sans violence .


RUES VIES – BUREAUX VIDES – COMMERCES FERMES = GABON MORT .


N.B : Pour la réussite de l'acte patriotique qui permettra de démontrer publiquement notre désaveu total à nos « petits seigneurs » et pour en éviter tout incident , il est vivement recommandé à la population entière (1) de rester chez-elle (2)de s’abstenir de tous lieux publics (3) de ne pas céder aux intimidations et d’être ferme jusqu’aubout de la victoire .




A l’exemple du mouvement de contestation en Inde du 12 mars 1930 quand le Mahatma Gandhi entreprit son action la plus célèbre : la marche du sel . Son objectif fut de dénoncer le monopole anglais de la vente du sel . Pendant 24 jours et sur 350 km le cortège ne cessera de gonfler . Arrivé à son but Gandhi ramassa une poignée de sel et annonça qu'il commençait  la désobéissance civile.



 Comme Gandhi et tous ceux qui le rejoignit , ayons le courage qui nous manque et surtout l’engagement commun  pour en finir avec un dictature responsable de nos malheurs injustifiés depuis 45 ans afin de commencer ensemble une nouvelle vie . L’échec de cette entreprise patriotique ne sera pas seulement la nôtre des F.P.U.C / GABON-UNIS , mais sera collectif ( nous tous du Gabon ) car plus qu’hier  voici la voie tracée de la victoire de notre future libération assurée . A chacun dès cette instant d’être l’artisan de la victoire du 12 mars prochain . 




ATTENTION : Afin de garantir le succès de ce mouvement pacifique de désobéissance civile , il est vivement demandé à chaque citoyen conscient et engagé dans la bataille contre la dictature de mettre en place dans son quartier ou village , dans tous lieux du pays  un groupe de sensibilisation autonome chargé de la diffusion et de l’adhésion  à l’acte patriotique  , non forcement relié a un autre groupe ou a un parti politique ou autres , mais suivant la seule ligne directrice de  « Gabon mort dès le 12 mars prochain » et d’apporter un soutien de solidarité… aux plus vulnérables .




Enfin , tous les signaux ou indicateurs sociaux indiquent le déclin prochain du régime dictatorial tout entier  , alors pour en éviter une implosion générale aux conséquences dramatiques , reste notre engagement sous la forme pacifiste mais puissante pour apporter un changement en douceur et réel .  AGIR / SUBIR quelle sera notre choix pour nos destins et notre histoire ?







La Concorde

Refrain:

Uni dans la Concorde et la fraternité
Eveille toi Gabon, une aurore se lève,
Encourage l'ardeur qui vibre et nous soulève !
C'est enfin notre essor vers la félicité.
C'est enfin notre essor vers la félicité.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire