Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

jeudi 23 février 2012

PDG 45 : Ali 9 “président “ du consensus .





En violation de la par la Charte Nationale des Libertés de 1990 (L. 1/97 du 22 Avril 1997) ;
en  l'article cité ci-dessous :


  Article 1er.
 Les Recommandations formulées par la Conférence Nationale sur la Démocratie qui s’est tenue à Libreville du 23 Mars au 19 Avril sont ratifiées sous le terme de Charte Nationale des Libertés. *


 Puis dans le " TITRE PREMIER DE LA REPUBLIQUE ET DE LA SOUVERAINETE "


Article 3 (L.47/2010 du 12 janvier 2011)
La souveraineté nationale appartient au peuple qui 1'exerce directement, par le référendum ou par 1'élection, selon les principes de la démocratie pluraliste, et indirectement par les institutions constitutionnelles (L.1/94 du 18 Mars 1994). 


Aucune section du peuple, aucun groupe, aucun individu ne peut s’attribuer 1'exercice de la souveraineté nationale, ni entraver le fonctionnement Régulier des institutions de la République (L.47/2010 du 12 Janvier 2011)





Au soir du 30 août 2009 le consensus qui avait été retenu comme mode de désignation du candidat du PDG , parti au pouvoir , c’est aussi imposé à l’ensemble de la population gabonaise la privant ainsi de sa souveraineté constitutionnelle pour preuve les manifestations non de joie pour célébré la victoire du champion du parti de masse , mais plutot des scènes de violence dans tout le pays pour en contester les résultats . Ces manifestations avaient d’ailleurs été fortement réprimandés par les forces de l’ordres publics aux allures miliciennes d’où le décès d’un certain nombre de concitoyens mécontents  .




Ali 9 est bien aujourd’hui le président du consensus ou le président désigné par consensus et imposé à la nation car la souveraineté du peuple gabonais encore cette fois avait été comme a mainte reprise violée et la population dépourvue de tous moyens de recours … et impuissante s’est résignée d’en accepter la situation qui est devenue quasiment normale " malgré tout il dirige le pays" . En refusant le recours à la violence beaucoup ( la population et certains opposants ) on opté pour le choix de la prostitution politique afin au moins de ce qu'ils pensent tirer quelques avantages de cette situation aux allures irréversibles  pour tous mais surtout de s'éviter tous malheurs possible .  




La conscience collective du peuple savamment , finement et malicieusement divisé par nos geôliers au regard  de toutes les stratégies d’intimidation dont le seul but est de briser l’esprit patriotique et de faire régner la peur au sein de celle-ci  pour que le courage ne soit perçu que comme une qualité d'exception  exclusivement réservé  aux seuls morts car leurs corps physiques étant déjà immunisés à toutes formes de violence ou de pression d'ou le manque d'engagement collectif pour nous en débarrasser  .
      


Entre  AGIR / SUBIR , fort de tout ce qui précède le peuple c’est tracé une 3ème voie , celle du kongossa ( le commérage passif ) plus facile à assumer mais justifié par les comportements déviants  de nombreux  faux prophètes et messie , des menteurs et des profiteurs qui ne sont en réalité qu’au service de leurs propres ambitions égoïstement personnelles  .




 Même pas , je cite les propos du 16 février dernier dans la presse ( Agence France Presse ) de Yannick Jadot, l’ex-porte-parole de la candidate d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV) à la présidentielle Eva Joly, qui était poursuivi par le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, pour avoir dit qu’il était un « dictateur », a été relaxé jeudi par le tribunal correctionnel de Paris .




« Ali Bongo tentait d’acquérir un brevet de vertu grâce à la justice française », a réagi Yannick Jadot dans un communiqué. « Il a cherché à convaincre » les opinions publiques internationale et gabonaise « que, malgré les violations constantes de toutes les libertés et la prédation organisée, il prétendait être un démocrate éclairé, et non pas un dictateur ».




L’eurodéputé EELV dit espérer que « cette décision va stopper les tentatives d’intimidation du pouvoir Bongo contre celles et ceux qui, parfois au péril de leur personne, dénoncent la réalité politique à laquelle sont confrontés les Gabonais ». Fin de citation .




Malgré aussi les propos de  Bruno Ondo Minsta, prêtre gabonais vivant dorénavant à Paris,  qui a témoigné a ce procès et a aussi déclare: « Je me félicite de cette décision. Ce procès m’a permis de décrire au sein des institutions de la justice française les horreurs vécues par le peuple gabonais et de dénoncer les confiscations des outils démocratiques. Je voudrais d’ailleurs rendre hommage à ces victimes mortes à Port-Gentil dans le silence notoire de la communauté internationale.




Les multiples exactions qui sont faites au peuple aujourd’hui, les destructions de plus de 100 logements de Gabonais sans être relogés, les salaires de 500 fonctionnaires non payés car ils se sont opposés au régime, la suppression des bourses des étudiants de façon injustifiée, la suppression des médias proche de l’opposition, la répression des leaders de la société civile, l’abstention de près de 90% de la population aux dernières élections législatives …  autant de faits qui prouvent que la dictature est bien réelle au Gabon . » Fin de citation .




L’élection présidentielle du 30 août 2009 et celle des législatives de décembre dernier ne constituent que des farces électorales d’où les dés étaient déjà jetés d’avance pour un camp . Si Ali 9 et son patrimoine d’héritage le PDG  étaient vraiment démocrates comme ils veulent nous le faire croire à tous pour nous prouver le contraire de nos élucubrations afin de se dédouaner  des lourds soupçons sur les biens mal acquis , justifiés par l’immense fortune qui est la sienne et de tous les mensonges de sa propre personne… , lui ( Ali 9 ) personnellement aurait du démissionner de ses fonctions usurpées comme la fait  le président allemand lui démocratiquement élu , Christian Wulff , qui a annoncé sa démission  vendredi 17 février 2012 car soupçonné d’avoir bénéficié d’un prêt immobilier à un taux préférentiel et d’avoir menti devant le Parlement de Basse-Saxe à ce sujet, sa présence à un poste symbolique au sommet de l’Etat Allemand devenait un poids . Pour le peuple opprimé du Gabon ce type de rêve est illicite et peut être source du début d'une nouvelle vie …




L’utilisation de la force et des intimidations dans le but de faire naître la peur au sein de ses concitoyens n’est pas un acte d’amour patriotique mais de terrorisme politique = LA DICTATURE .




 MARDI 12 MARS 1968 – LUNDI 12 MARS 2012 : DICTATURE .


           De 2009 à 2012 : DICTATURE MONARCHIQUE .


         REPRESSION - ABUS DE POUVOIR - CORRUPTION .






                                         "La Concorde"


                                              Refrain 
                       Oui que le temps heureux rêvé par nos ancêtres
                       Arrive enfin chez nous, réjouisse les êtres,
                       Et chasse les sorciers, ces perfides trompeurs.
                       Qui semaient le poison et répandaient la peur.








          L'UNITEISME  POUR LA VRAI DÉMOCRATIE .





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire