Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

jeudi 9 février 2012

POLITIQUE : LIBERATION DU GABON ACTE 2 .





Le pèlerinage apostolique au Gabon de son vivant le Pape Jean-Paul II et maintenant Bienheureux , lui avait permis lors de son homélie à Libreville de nous dire : ...Aujourd'hui , au sens spirituel , voyant votre bonne volonté , je ne suis pas venu t'apporter ni or ni argent . Mais ne craint pas . Aie confiance . Au nom de Jésus Christ , lève-toi et marche ! Amen !

Déclaration faite le 19 février 1982 par celui qui fut le successeur de Pierre au Vatican .





Fort de ces mots de délivrance prononcé par le Bienheureux Jean Paul II  et l’intercession de la Sainte  martyr Eulalie fêtée en ce jour-là , mais surtout de la réponse positive de Jésus Christ au lépreux dans l’évangile qui sera lu  ce dimanche  dans toutes les églises catholiques du monde entier  , nous devrions tous  massivement  nous lever avec courage pas pour un homme ou encore un groupement politique que ce soit et sans strictement aucune forme de violence  , mais pour aller publiquement confirmer notre désaveu total à ceux qui ont confisqué le pouvoir voilà maintenant 45 ans environ dans notre pays à tous .


Nous devrions tous nous engager fermement :

-          Pour que soit annulée les dernières élections législatives de décembre dernier ( 2011 ) .

-          Pour que soit aussi annulée les résultats confirmés par la cour constitutionnelle des élections présidentielles anticipées du 30 août 2009 .

-          Pour  une vraie transition démocratique qui aboutisse à l’élection non contestée d’un nouveau Président de la République “véritable rassembleur de tout le peuple” .

         Dimanche 12 février 2012 : finale de la CAN 2012. 

Alors pacifiquement sortons tous de nos trous ou abris soit minimum  200 000 ( gabonaises et gabonais ) pour remplir le stade de l’Amitié ( 40 000 places occupées ) au 4/4 de l’intérieur  mais aussi de l’extérieur  ( soit 160 000 ) ce jour-là pour crier et faire du bruit contre nos “petits seigneurs”  et que soit connu dans le monde la vérité sur l’imposture que nous vivions depuis kalala et dont les fruits amères ont déjà commis trop de dégâts dans le pays tout entier . Juste après le coup de sifflet marquant le début de la partie sortons tous du stade après avoir chanté notre hymne national la concorde . Voici notre vrai boycotte qui est fatal à la dictature monarchique et est porteur de liberté pour tous .

          Mardi 12 mars 1968 - Dimanche 12 février 2012.


       LE PRIX DE LA LIBERTE EST L'ENGAGEMENT.





                                      La Concorde
Georges Aleka Damas

Refrain:
Uni dans la Concorde et la fraternité
Eveille toi Gabon, une aurore se lève,
Encourage l'ardeur qui vibre et nous soulève !
C'est enfin notre essor vers la félicité.
C'est enfin notre essor vers la félicité.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire