Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

mardi 21 février 2012

URGENT : GABON RECRUTEMENT POUR ENROLEMENT MILITAIRE “F.P.U.C.”





FORCES PATRIOTIQUES UNIS DU CHANGEMENT VERITABLE .


Objectif : LIBÉRATION DU GABON DE LA DICTATURE MONARCHIQUE .

Vu la Déclaration des Droits de 1'Homme et du citoyen du 26 Août 1789 aux articles et alinéas ci-dessous cités :

Article 2

Le but de toute Association Politique est la conservation des Droits Naturels et Imprescriptibles de 1'Homme. Ces Droits sont la Liberté, la Propriété, la Sûreté, et la Résistance à 1'oppression.


Article 12

La garantie des Droits de 1'Homme et  du Citoyen nécessite une force publique .
Cette force est donc instituée pour 1'avantage de tous, et non pour 1'utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée. 

Article 16

Toute société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution.

Vu la Déclaration Universelle des Droits de 1'Homme de 1948 aux articles et alinéas  ci-dessous cités : 
                                                                                                 
Article 3

Tout individu a Droit à la vie, à la Liberté et à la Sûreté de sa personne.

Article 20

1.Toute personne a  Droit à la Liberté de réunion et d’association  pacifiques.

Article 28

Toute personne a Droit à ce que règne, sur le plan social et sur le plan international, un ordre tel que les Droits et Libertés énoncés dans la présente Déclaration puissent trouver plein effet.

Vu la Charte Africaine des Droits de 1'Homme et des Peuples de 1981 aux articles et alinéas cités ci-dessous :

Article 10

1.Toute personne a le droit de constituer librement des associations avec d’autres, sous réserves de se conformer aux règles édictées par la Loi.

Article 20

1.Tout peuple a droit à l’existence. Tout peuple a un droit imprescriptible et inaliénable à l’autodétermination. Il détermine librement son statut politique et assure son développement économique et social selon la voie qu’il a librement choisie.

2. Les peuples colonisés ou opprimés ont le droit de se libérer de leur état de domination en recourant à tous moyens reconnus par la Communauté Internationale.


Fort de tout ce qui précède nous citoyens libres du Gabon avions décidé de créer les Forces Patriotiques Unies du Changement véritable  ( F.P.U.C. ) branche militaire pacifiste non armée de l’idée patriotique de GABON-UNIS dont le seul but est la délivrance de notre pays du système dictatorial de 45ans mené par une famille et le parti politique dont ils sont les fondateurs sans oublier tous leurs alliés . Le caractère monarchique de transmission du pouvoir est constaté depuis 2009 et sans omettre  l’organisation inique des élections  aux résultats toujours largement contextes par l’ensemble de la population  depuis l’avènement du multipartisme en 1990 du fait du manque de sincérité et de neutralité des hauts cadres de la république en charge de l’organisation de celles-ci , des nombreuses fraudes et surtout du manque de volonté mainte fois constaté de la transparence électorale qui prive ainsi au peuple tout entier sa souveraineté constitutionnelle .


 Gabon-Unis dénonce aussi la confiscation de tous les pouvoirs , exécutif , législatif , judiciaire , administratif ainsi que de toute la presse  publique et les censures de celles dites privées non alliées au parti au pouvoir  . Le manque criarde de démocratie , le non respect des libertés individuelles des concitoyens pire de la souveraineté de ceux-ci et de bien d’autres . Pour toutes ces raisons nous créons les F.P.U.C. afin de (1)  faire renaître l’espoir de changement au sein du peuple opprimé (2) combattre pacifiquement et sans l’usage d’armes blanches porteuses pour nous de tragédies irréparables sur les plans moraux , affectifs  et physiques que ni les meilleurs médecins , ni les meilleurs tribunaux et encore moins la victoire par la force et la violence ne peuvent réparer les dommages commis : « ce qui est mort est perdu pour toujours et le substituant inexistant ».


Nos armes sont tous les concitoyens conscients , les membres de notre corps physique et la désobéissance civile et pacifique. Nos troupes sont principalement plus de 90% de la population , nos casernes , chacun des quatre murs servent d’abri ou d’habitation à tous et nos uniformes... Notre stratégie de combat pacifiste dont la  puissance est la seule aujourd’hui capable de briser le pouvoir de la dictature  sans violence tout en permettant la conservation de l’unité nationale et enfin notre courage qui brise la peur et fait ressortir des triples de tout un chacun l’esprit héroïque couronné d’un patriotisme absolu dans les actes . Notre arme fatal « NON » .


Vu  la Charte Nationale des Libertés de 1990 (L. 1/97 du 22 Avril 1997) aux articles et alinéas ci-dessous cités :

Article Premier

21). Chaque citoyen a le devoir de défendre la patrie et l’obligation de protéger et de respecter la Constitution, les lois et les règlements de la République ;

Article 2

Son principe est : «Gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ».

Article 3 (L.47/2010 du 12 janvier 2011)

La souveraineté nationale appartient au peuple qui 1'exerce directement, par le référendum ou par 1'élection, selon les principes de la démocratie pluraliste, et indirectement par les institutions constitutionnelles (L.1/94 du 18 Mars 1994).

Aucune section du peuple, aucun groupe, aucun individu ne peut s’attribuer 1'exercice de la souveraineté nationale, ni entraver le fonctionnement Régulier des institutions de la République (L.47/2010 du 12 Janvier 2011)

Article 7

Tout acte portant atteinte à la forme républicaine, à 1'unité, à la laïcité de 1'Etat, à la souveraineté et à 1'indépendance, constitue un crime de haute trahison puni par la loi.


Fort de tout ce qui précède nous F.P.U.C. du Gabon-Unis , nous invitons solennellement l’ensemble des forces vives de la nation au regard de la loi a manifesté notre commune et inséparable souveraineté afin de faire respecter tous ensemble par toutes les parties engagées dans la bataille politique de notre nation notre inviolable souveraineté qui malgré son existence dans les textes de notre constitution est foulée aux pieds par une stricte minorité de concitoyens sans scrupule et dépourvu de tout esprit patriotique , nationaliste et de concorde .


Nous vous demandons à tous  citoyennes et citoyens gabonais , nous-mêmes nous-mêmes , de vous engager citoyennement dans ce mouvement pacifiste de libération du Gabon notre pays à tous par  l’usage seulement mais puissante de la grève générale illimitée dans tous les secteurs et activités sociaux économique du pays tout entier dès le lundi 12 mars 2012 à 00 heure .


RUES VIDES – BUREAUX VIDES – COMMERCES FERMES = GABON MORT .


N.B : Chacun est invité à rester dans sa maison pour (1) éviter tout incident (2) laisser nos forces de défense et de sécurité nationales de véritablement accomplir leur devoir républicain conforment à la constitution en république gabonais (3) permettre le début d’une vraie transition pacifique sans violence aucune sur qui que ce soit .


Très chers concitoyens , compatriotes opprimés ,

C’est le moment de donner un sens à toutes nos critiques , à nos espoirs et surtout de faire traduit en actes concrets nos nombreux désaveux de toutes les élections passées sans omettre notre patriotique boycott du 17 décembre dernier d’où plus 90% d’entre nous avions en toute responsabilité citoyenne refusé d’y participer .  L’acte républicain que nous allons tous poser dès le lundi 12 mars prochain doit être dépourvu de tout esprit partisan , ne doit servir à aucun homme politique connu ou inconnu ou groupement politique ainsi qu’aux membres de la société civil mais doit être seulement marqué par le sceau patriotique de libération de la république et de l’ensemble de ses concitoyens sans discrimination aucune en proie  d'une dictature monarchique de 45 ans . Ceci pour  Gabon d’abord et afin de démarrer une vraie transition démocratique qui aboutira par des élections libres avec tous les instruments de transparences mais surtout d’une volonté ferme de respecter la souveraineté citoyenne  pour  aboutir  pour la 1ère  fois de l’histoire de notre patrie à l’élection sans fraudes aucunes  d’un Président réellement élu par la majorité de nous-mêmes nous-mêmes gabonaises et gabonais au-delà de toutes les divisons stupides semées par la dictature monarchique .


                QUESTIONS CITOYENNES:

1- Que devrions-nous faire citoyens du Gabon quand nous constatons et réalisons que l’ensemble de la pareil public de l’Etat qu’il soit judiciaire , administratif  et même les forces de défense et de sécurité nationales du pays sont tous aux services exclusives d’une famille et d’un parti politique et non de notre constitution  ?


2- Que devrions-nous faire quand toutes les décisions de la cour constitutionnelle ont un caractère partisan sans omettre la filiation familiale de sa présidente avec l’ancien ( défunt ) et l’actuel chef de l’exécutif ?


3- Que devrions-nous faire lorsque notre inviolable souveraineté citoyenne n’existe que dans les textes du précieux livre de la constitution en république gabonaise juste pour faire plaisir à nos aux yeux et à nos oreilles ainsi que pour éviter de montrer le vrai visage de notre situation de régime dictatorial aux caractères monarchiques ?



 NOTRE FUTURE LIBÉRATION NE DÉPEND PAS D’UN HOMME SEUL  , D’UNE FEMME , D’UN ENFANT, D’UN CLAN , D’UNE ETHNIE , D’UNE PROVINCE , D’UN PARTI OU D’UN GROUPEMENT POLITIQUE ENCORE MOINS DE  LA SOCIÉTÉ CIVILE MAIS DE NOUS TOUS GABONAISES ET GABONAIS , NOUS-MÊMES NOUS-MÊMES SANS DISCRIMINATION AUCUNE CAR NOUS SOMMES TOUS APPELÉS A FAIRE PREUVE DE COURAGE , A SURMONTER NOS PEURS , NOS CRAINTES ET NOS STUPIDES DIVISIONS   POUR SEULEMENT FAIRE PREUVE DE COURAGE PATRIOTIQUE TRADUIT PAR NOTRE COLLECTIF DÉSOBÉISSANCE CIVILE POUR NOTRE DIGNITÉ POUR LA RÉPUBLIQUE ET POUR NOTRE SOUVERAINETÉ CITOYENNE LONGTEMPS PIÉTINÉE ( 45 ans ) .



- LA PEUR , L’ENNEMI MORTEL  DES OPPRIMES , AMI DES OPPRESSEURS .

- L’ENGAGEMENT TUE LA PEUR ET PROCRÉAIT LE COURAGE HÉROÏQUE .

- L’UNION DANS LA CONCORDE FRATERNEL SOURCE DE LA VICTOIRE FINALE .


       POUR L’UNITEISME PATRIOTIQUE QUI TRIOMPHE .





       ENSEMBLE BRISONS LA DICTATURE .









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire