Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

jeudi 22 mars 2012

GABON : LA VRAIE COMEDIE DE NOUS-MEMES NOUS-MEMES – 2ème PARTIE .






-          LA MONARCHIE HÉRÉDITAIRE

 Le pouvoir? Il y pense depuis 1986. Cette année-là, Ali Ben Bongo, 30 ans à peine, a rendez-vous avec Jacques Chirac à Matignon pour lui transmettre un message : son père – feu le président Omar Bongo Ondimba – souhaite établir une monarchie héréditaire au Gabon.
Vingt-deux ans plus tard, au cours de l’été 2008, Ali Bongo retourne à Paris pour rencontrer Claude Guéant et Nicolas Sarkozy, cette fois-ci à l’Elysée. "La photo de leur rencontre en une des journaux gabonais a scellé la succession d’Omar Bongo,analyse Antoine Glaser, directeur du bimensuel La Lettre du Continent et spécialiste de l’Afrique. C’était sa manière à lui d’adouber son fils…" pouvait on lire dans l’organe de presse «  journal du dimanche » parut  le 29 aout 2009 soit la veille du scrutin qui consacra Ali 9 comme nouveau roi du Gabon .

-          LA NOMENCLATURE MONARCHIQUE DU GABON .

1)      La famille Bongo .

Au pouvoir depuis 1967 d’abord avec feu OBO jusqu’à 2009 puis avec Ali 9 actuellement , ils sont au sommet de la société gabonaise , c’est aussi de leur rang que sortent  le président de la république , le grande maître de toutes les loges du pays tout ce qui fait  d’eux les vrais  « maîtres » incontestables du pays car  ayant le reste de la population à leurs pieds , sont  nos  « petits seigneurs » : MAÎTRES / BERGE chargés de la gestion du pays selon leurs propres aspirations .

2)      Toutes les personnalités importantes du pays .

Ici nous avions tous les hauts cadres  jusqu’aux petits responsables des administrations publiques ou privées  sans oublier les hommes de mains , les artisans de basses  besognes et certains hauts cadres issus des rangs de l’opposition ainsi que de la société civile : LES CHIENS DE GARDES DE LA RÉPUBLIQUE . Ils veillent tous au maintien du pouvoir des maîtres , chacun selon le rôle qui lui est attribué et ils sont aussi chargés de contrôlés et d’encadrer la dernière catégorie selon la volonté des maîtres .

3)      Le peuple gabonais .

Ce sont les opprimés , les oubliés et les mendiants de la république qui n’hésitent plus a se jeter dans la prostitution pour obtenir quelques faveurs de leurs oppresseurs . Ils sont souvent tous caractérisés par un manque de cécité et de compréhension claire sur le fonctionnement normal du pays c’est pour cette raison quand  bons  serviteurs  , eux tous  soutiennent les idées et les méthodes de gestions du pays des maîtres sources de leurs propres malheurs quotidien , le paradoxe est qu’ils le font avec joie et détermination pour le bonheur des Bongo .C’est la catégorie des « MOUTONS » aussi utilisés pour tout sortes  de sacrifices .

RÉSUMÉ

a-      Les Bongo = les maîtres / bergers.
b-      Les hauts cadres , les intellectuels et autres responsables = les chiens de gardes .
c-       La population = les moutons .

-         LES ÉLECTIONS AU PAYS DES MONARQUES BONGO .

Ce sont des moments  sans en jeu car ressemble plus a des fête foraines avec spectacles ou chaque comédien tout en respectant son rôle  vient pour éblouir le publique afin de le pousser a des émotions mais à la fin chacun d’eux retournant avec le cachet convenu de commun accord avec le maître et sa famille et parfois même avec le metteur en scène  « la France » selon l’importance du scrutin .


C’est çà le Gabon caractérisé par le manque d’esprit patriotique et nationaliste de sa population  toute entière qui rejette même de fort belle manière la sauvegarde de son  inviolable  souveraineté que chacun  troque pour un tee-shirt , une bière , un petit billet de cfa et pour les plus fortunés pour un poste de prestigieux faire valoir afin de se soumettre l’inconcevable mais moral au pays des hommes et femmes aux  valeurs perdus , aux honneurs dépourvus de sans pragmatiques et aux  respects d’une dignité humain ainsi que citoyenne considéré comme démentielle .  A ajouter que c’est le  pays par excellence  d’une puissante  dictature monarchique ayant de très forts raiseaux de soutien tant sur le plan local qu’international , d’où  la continuité tranquille observé du pouvoir  de ses  maîtres inamovibles depuis près de 45 ans aujourd’hui .



                       
                       A QUAND LA FIN ?




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire