Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

vendredi 20 avril 2012

GABON-FRANCE : UN MESSAGE A NICOLAS SARKOZY " Les morts ne sont pas morts"




Nicolas persiste et signe oh mon Dieu !!!




"Les morts ne sont pas morts"

Écoute plus souvent
Les choses que les êtres,
La voix du feu s'entend
Entends la voix de l'eau

Écoute dans le vent
Le buisson en sanglot :
C'est le souffle des ancêtres.

Ceux qui sont morts ne sont jamais partis
Ils sont dans l'ombre qui s'éclaire
Et dans l'ombre qui s'épaissit,
Les morts ne sont pas sous la terre

Ils sont dans l'arbre qui frémit,
Ils sont dans le bois qui gémit,
Ils sont dans l'eau qui coule,
Ils sont dans l'eau qui dort,
Ils sont dans la case, ils sont dans la foule
Les morts ne sont pas morts.

Ceux qui sont morts ne sont jamais partis,
Ils sont dans le sein de la femme,
Ils sont dans l'enfant qui vagit,
Et dans le tison qui s'enflamme,
Les morts ne sont jamais sous terre,
Ils sont dans le feu qui s'éteint,
Ils sont dans le rocher qui geint,
Ils sont dans les herbes qui pleurent,
Ils sont dans la forêt, ils sont dans la demeure,
Les morts ne sont pas morts.

Écoute plus souvent
Les choses que les êtres,
La voix du feu s'entend
Entends la voix de l'eau
Écoute dans le vent
Le buisson en sanglot :
C'est le souffle des ancêtres.

Le souffle des ancêtres morts
Qui ne sont pas partis,
Qui ne sont pas sous terre,
Qui ne sont pas morts
Écoute plus souvent
Les choses que les êtres,
La voix du feu s'entend
Entends la voix de l'eau
Écoute dans le vent
Le buisson en sanglot :
C'est le souffle des ancêtres
Il redit chaque jour le pacte
Le grand pacte qui lie,
Qui lie à la loi notre sort;
Aux actes des souffles plus forts,
Le sort de nos morts qui ne sont pas morts;
Le lord pacte qui nous lie aux acte
Des souffles qui se meuvent.

Dans le lit et sur les rives du fleuve,
Dans plusieurs souffles qui se meuvent
Dans le rocher qui geint et dans l'herbe qui pleure
Des souffles qui demeurent
Dans l'ombre qui s'éclaire on s'épaissit,
Dans l'arbre qui frémit, dans le bois qui gémit,
Et dans l'eau qui coule et dans l'eau qui dort,
Des souffles plus forts, qui ont pris
Le souffle des morts qui ne sont pas morts,
Des morts qui ne sont pas partis,
Des morts qui ne sont plus sous terre.
Écoute plus souvent
Les choses que les êtres...

Birago DIOP
[Les contes d'Amadou Koumba]





Nicolas SARKOSY ,


Au vu de ta persistance et de ta participation aujourd'hui clairement établie dans le mensonge des résultats des élections de 2009 au Gabon qui ont porté Ali 9 au pouvoir chez-nous .


Je te rappel que les morts pour nous africains ne sont pas morts c'est pour quoi , au nom du sang versé en 2009 et avant , au nom du respect de la vérité , au nom de tous nos espoirs et par l'ensemble de nos cris injustifiés ...


Nos  prières sont "que justice nous soit rendue par aussi les résultats des élections présidentielles française de cette année 2012 qui te ferons payés le prix de ton mépris , de ton l'arrogance et la méchanceté de tes actes envers le peuple gabonais en particulier et le peuple africain en général ".


La France pays de la déclaration universelle des droits de l'homme mérite mieux pour être en conformité avec son passé .




                                                       Citoyen libre du Gabon








ÉTERNEL ÉCOUTE LES CRIS DES OPPRIMES

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire