Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

jeudi 30 août 2012

GABON : UN URGENT APPEL A LA FIN DU RÉGIME DICTATORIAL BONGO-PDG.



L’un des principes cardinaux d’un État démocratique “ Gouvernement du peuple pour le peuple par le peuple “ dont le père géniteur est le Républicain anti-esclavagiste Abraham LINCOLN, se voit dans notre pays vert jaune bleu transgressé quotidiennement par les tenants du pouvoir depuis 45 ans. Le chapelet de nos nobles revendications allègrement tourné en bourrique  par dirait on de beaux reportages télévisés  plein d’espoirs ou par  des promesses écrites sur le sable de nos cotes que le temps et les vagues soigneusement  efface  si se n’est pas par la force des rangers que sommes matés ou réduis au silence éternel  pour étouffer nos légitimes désapprobations  ou encore séjourné dans les geôles pour les plus chanceux après avoir  subi la sanction d’une sentence inique d’une justice injuste et partisane.

 Nos aspirations citoyennes sont connues de tous nonobstant  quelques brebis du troupeau Gabon confondant aux troisième millénaire  étincelle et lumière, la question principale  est de savoir ce que nous allons faire au vu d’un crépuscule jadis incertains dans cette nébuleuse sphère d’une part d’hésitations « opposition » qui traîne pour sa part  de nombreuses casseroles, de doutes et de légitimes points d’interrogations sur l’objet réel de l’engagement de l’ensemble de ses membres créant quelques cacophonies dans le ciboulot des concitoyens  et de l’autre coté un régime aux abois, accourt d’idées  et  dont les prémisses d’une imminente fin sont visibles  voir pressentis dans le ton ferme des discours et autres actes abjects posés par ces adeptes .

Le passé étant pour le sage la carte mémoire de nos errements et de nos  égarements dans le choix de ceux qui portaient la torche indigène pour éclairer les sentiers du chemin de sortie de  cette ténébreuse grotte  dont nous cherchions encore tous l’issu  depuis 45 ans de dictature, doit nous aider avec qui et comment faire pour que de  façon irréversible nous sortions de cette malédiction ténébreuse car l’heure des paroles courtoises et intelligentes sont très largement dépassées au vu de l’obstination « légitime » du pouvoir en place. Nous sommes tous condamnés à agir ensemble quelque soit le passé, les tares et les ambitions voilées des uns et des autres pour atteindre notre but car le messie tant attendu ne fait pas toujours le signe de son avènement. Qui d’autre que nous-mêmes nous-mêmes, Gabonaises et Gabonais pour être les messies pour notre pays ? Ne dit-on pas que l’on est toujours mieux servi que par soi-même ?

Très chers (es) concitoyens (nes),

Nous devrions dès maintenant agir courageusement quelque soit les vies antérieures  des uns et des autres l’objectif étant supérieur à nos petits êtres temporairement de passage sur cette terre en général et  au sol et sous sol riches du Gabon en particulier, en nous attaquant à la source réelle de l’ensemble de nos larmes c’est-à-dire le régime dictatorial et monarchique BONGO-PDG de 45 ans de quasi existence par l’exigence  1er du  départ de son plus prestigieux symbole qui occupe illégalement les fonctions de président de la république, Ali BONGO ONDIMBA dit  Ali 9 pour que la conférence nationale souveraine et la mise en place d’une assemblée constituante déjà strictement  rejetés par nos oppresseurs qui y voient clairement leurs  fin programmées, ne soient plus ni des idées inopportunes ni des idées venant encore mettre en mal notre foi citoyenne nourrit de cette forte espérance d’une très  proche alternance malgré cette obscurité source de nos doutes .

Pour atteindre notre noble objectif patriotique et afin de préserver l’intégrité de tout un chacun sans oublier la sacré union et concorde  de l’ensemble des filles et fils du pays  agressées actuellement  par des idées tribalistes savamment injectées au sein de notre « communauté  nationale »  multi-ethniques ;  la violence, la haine et la guerre étant les ennemis  communs de la paix et de la stabilité pour éventuellement  bâtir les conditions d’un futur bien être pour tous, au Gabon comme cela devrait être partout dans le monde, la désobéissance civile pacifique  aux oppresseurs par l’ensemble de la population est la seule voie qui préserve les vies humaines, les rapports saints entre  individus et les acquis en termes de biens et patrimoines en  assurant  au plan international un crédit de stabilité, de paix et de protection  du pays même en temps de crise profonde.

 Parce que notre constitution reconnaît la célèbre formule “ Gouvernement du peuple pour le peuple par le peuple “ non respectée chez nous depuis 45 ans  que nous tous « peuple gabonais » devrions tous engagés  un combat pacifique jusqu'auboutiste mais puissant  contre le régime dictatorial et monarchique BONGO-PDG en laissant les rues, les bureaux et toutes les places publiques désertes pour que par la véracité de la dialectique du maître et de l’esclave nous aussi devenions acteurs de la prise en compte de notre existence et les véritables artisans de notre future liberté ainsi que des conséquences bénéfiques sur notre jeune et belle nation.

Très chers (ères) concitoyens (nes),

Il est aujourd’hui  urgent qu’un puissant  appel patriotique soit lancé pour en finir avec le régime dictatorial et monarchique BONGO-PDG pour que nos rêves deviennent réalité et n’oublions pas que rien n’est impossible quand on à la foi même comme grain de sénevé.

NB : Trop de biens partis en fumé ainsi que le sang des innocents et les larmes ont déjà exagérément  coulé dans notre pays « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » PLUS JAMAIS Çà


BONGO-PDG + 45 ans = STOP-DEHORS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire