Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

jeudi 6 décembre 2012

Gabon – PDG : Les Fang PDGistes hauts cadres et autres sont-ils tous des idiots-esclaves ?




Une sagesse populaire du peuple  Ekang dit qu’  « en égorgeant la poule, le canard te voit » en simple traduction littérale, ceci pour dire que sous le regard passif et aux allures « approbateurs » du canard animal de la base cour, la poule un de ses  compères choisie  dans la mêlée,  perd tragiquement  sa vie dans les mains de leur propriétaire commun transformé en bourreau pour la circonstance afin de  satisfaire un de ses besoins vitaux. Le canard conscient de son état de vie en sursis que fera t’il ? Les Fang PDGistes conscients du degré d’affection qui leur est offert  dans leur camp, pire de l’existence du célèbre TSF (tout sauf les Fang) au sein de leur propre  famille politique et des accusations vraies ou fausses du comportement tribal qui est attribué au groupe ethnique dont ils appartiennent par le sang devront-ils toujours comme le canard attendre patiemment  la fin de leur sursis ?


D’entrée de jeu  l’honnêteté exige de dire que  la condition en général  du peuple Fang n’est pas si différente de celle de tous  les  peuples des autres ethnies du Gabon mais n’oublions pas  qu’a cause de leurs nombres, leurs légendaires solidarités, de leurs  réputations de peuple rebelle ou insoumis et du nombre important  des cadres de ce groupe ethnique tous bords politique confondus, tout cela a créé depuis kala kala  des soucis insomniaques  aux détenteurs du  pouvoir monarchique "BONGO-PDG"  de père en fils que paradoxalement beaucoup de certains des plus valeurs fils d’Ondzambogha défendent la survie  bec et ongle au détriment de  l’ensemble des  peuples « ethnies » du Gabon  comme le font  NTOUTOUMOU EMANE, BIYOGHE MBA, ONDO METHOGO, MVE  ELLA et ceux issus des partis alliés MBA ABESSOLO, BILIE BI NZE … sans oublier les oubliés. ICI IL N'EST NUL QUESTION D’UN APPEL A UNE INUTILE RÉVOLTE FANG MAIS PLUTÔT, A  L’EVEIL D’UNE CONSCIENCE PATRIOTIQUE NATIONALE DE TOUT UN CHACUN DES GABONAISES ET GABONAIS, je dirais dans mon style de nous-mêmes nous-mêmes.

Les Fang PDGistes  hauts cadres et autres sont-ils tous des idiots-esclaves ? La réponse à cette question important est très complexe et pour  cause même si dans tout type de vie connue  il existe toujours des   « cas d’exception » de brebis égarées  bref , le Fang que l’on taxe a tord de violent et de réactionnaire est d’abord sans en faire son éloge un homme ou une femme de sagesse et de stratégie « NFEKE » dévoilé  en parti dans l'approche des obstacles lors de son immigration « ADZAP…», dans les contes du MVETT et ses méthodes ancestrales de gestion du clan  « AYONG ».
Ceux des Fang qui soutiennent encore le BONGO-PDG malgré les perpétuelles  brimades et les humiliations ( fonction d’éventail, limogeage, complicité de dupe…) le font pas par manque de courage mais  parce que conscient des  faiblesses  de l’ensemble de nos Etats africains à nous délier des chaînes du colonialisme et des ses gigantesques  multinationales sans omettre la puissante franc-maçonnerie  qui réunis à eux seuls décident pour nous ce qui est bien, exemples  patents élections présidentielles  anticipées de 2009 suivie de l’intronisation de l’autre (...) et tout récemment encore, le10 novembre 2012 dernier (…). PCZ l’avait "dit" dans son dernier album « NTOUM » à ceux qui ont des oreilles  dans les titres suivants : NTUM – N’SIL  - MVON EBULU - ME Vô.

L’une des plus grands erreurs du pouvoirs BONGO-PDG et qui contribuera à sa chute prochaine est sa fameuse et comatique depuis 2009 « GÉOPOLITIQUE » qui depuis 1990 traînait avec lui un virus sans remède pour les régime au pouvoir éternel, virus  appelé parfois négligemment  « CHANGEMENT ». L’une des caractéristiques du pouvoir BONGO-PDG est son allure éternelle - sa continuité, «continuité qui nuit ». Lumière : de 1967 à nos jours c'est-à-dire 2012 et par, excusez-moi  l’extension 2016 si nous y arriverons… un seul nom au commande du pays BONGO de père en « fils », de 1991 à nos jours et ce jusqu'à la fin de son nouveau mandat, la présidence de la cour constitutionnelle, une seule personne pour le même nom  bien sûr Marie Madeleine MBORANSTUO, de 1997 jusqu’à la fin de son actuel nouveau mandat lui aussi à la présidence de l’assemblée nationale une seule et même personne pour le même nom sans surprise Guy NZOUBA NDAMA.

C’est de cette continuité  qui nuit  dont il sera vraiment question au cour des prochaines années selon que  2013 très  prochain sera  l’entame,  avec les futurs joutes électorales des locales et plus sérieusement avec l’élection des maires  selon le chronogramme électoral (…) et à condition que le PDG parti au pouvoir est la majorité dans tous les sièges (…). NTOUTOUME EMANE cèdera t’il son poste de maire de Libreville pour s’exécuter aux exigences du parti ou à la coutume de rotation de son camp… ? la  présidence de la chambre haute du parlement gabonais, SENAT, reviendra t’elle a une personnalité issu d’une autre ethnie que Myènè ou affiliées ? La tortue « ETUGU » de Bikele restera t’elle suspendue aux cocotiers du bord de mer ? NDEMEZO’O OBIANG ne trouvera t’il pas le bon « NGUI » ?  sans omettre que les Fang  ont toujours occupé le poste éventail de premier ministre de Mebiame MBA à l’actuel NDONG SIMA en passant par OYE MBA, OBAME NGUEMA , NTOUTOUME EMANE,EYEGHE  NDONG et enfin BIYOGHE MBA.

Les Fang PDGistes  hauts cadres et autres seront-ils toujours des idiots-esclaves au service du pouvoir BONGO-PDG ? ou comme des citoyens libres  sans épithète ethnique ou tribale,  des Gabonais « TOUT COURT » seront-ils relever le défi de mettre de coté leurs peurs cachées dans un égocentrisme et  une arrogance digne de vrais mouchards pour ce mettre au seul service du Gabon en vert, jaune et bleu ? Pendant combien temps encore accepterons-ils  tous que même la nature des choses soit violée ? le serpent vert « mamba » avalera t’il encore le typon ? Une autre sagesse Fang dit littéralement que : « le retrait de deuil du poussin se dance dans le cœur de sa mère »…

Le messie ne viendra pas d’une autre planète, d’un autre continent, d’une autre terre que de  celle du Gabon Vert- Jaune – Bleu, de l’Est à l’Ouest, du Nord au Sud sans omettre le Centre, d’une race et d’une ethnie  que de celles connues  et reconnues comme Gabonaises au sens propre de notre constitution moderne et au sens mystique de la terre mère de la plante Iboga, du perroquet gris enfin de notre Mère à tous habilement représenté dans le sceau de notre République. Enfants du Gabon libérons-nous tous ensemble de notre joug. « UNION – TRAVAIL – JUSTICE ».



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire