Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

jeudi 29 août 2013

Gabon – Boycott 17 août 2013 : Bilan “ J’assume seul l’échec”.




L’appel au boycott du défilé du 17 août dernier a été un échec que j’assume totalement même si on a pu constater un réel manque d’engouement pour la fête de l’indépendance sur l’ensemble du territoire national. J’ai péché au niveau de la communication de l’évènement qui n’est pas arrivée à atteindre toutes les couches de la société sans omettre que malgré la pertinence de l’idée et de l’ensemble des articles soutenant et explicitant celle-ci nombreux n’ont pas été convaincu de la concrétisation de celle-ci et par conséquence la diffusion a été nul.


Il faut noter que je suis un simple citoyen de nature réservée et qui aime plus la discrétion ( me faire connaître NON, devenir un leader NON ) même si dans ma vie très souvent tout ce que je fais me pousse à violer ma propre nature. Mais le combat pour la libération du Gabon notre pays vaut bien la peine de se dénaturer tout en conservant les valeurs morales et le noble but visé.

J’ai appris et compris tant de choses qui  m’ont parfois déçus (…) bref, pour moi aucun Gabonais ne peut à lui tout seul imposer le changement et pour que celui-ci se fasse nous devrions aussi apprendre a soutenir que les idées et NON les partis ou groupes politiques encore moins les hommes politiques qui par le passé nous on bien démontré que l’homme en général reste faible et vulnérable en plus peut aussi disparaître or les maux de nos vies origines de nos cris restent eux  toujours en vie jusqu’à l’avènement  de leur remède final.

Enfin je veux ici et humblement remercier tous ceux, sans les citer pour éviter d’omettre quelqu’un, ayant soutenu et diffuser cette évènement du Gabon à ailleurs et reconfirmer encore un fois de plus mon engagement malgré mes limites et ma voix de « fourmi » dans cette espace de géants, à lutter pour l’obtention du changement au Gabon qui pour moi passe d’abord par l’esprit des concitoyens qui devront réapprendre  ce qui est vraiment juste de ce qui ne l’est pas, puis par ceux qui nous dirigent. N’oubliez pas qu’ Agir, c’est déjà gagner.

 Merci.

*Pour le 16 octobre 2013 …



Citoyen-patriote du Gabon.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire