Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

jeudi 24 octobre 2013

Gabon – Pouvoir : Ali BONGO ONDIMBA est-il entrain de privatiser la République Gabonaise ?





Le mot « république » provient du latin res publica qui signifie au sens propre « chose publique » et désigne l’intérêt général puis le gouvernement, la politique et enfin l’État tandis que la  privatisation est un transfert de la propriété d'une grosse partie voire de la totalité du capital d'une entreprise du secteur public au secteur privé. Le Gabon serait-il entré dans ce système de transfère de pouvoir non pas seulement économique mais par la prise en main de la gestion des affaires publiques de l'Etat par des expatriés ou des étrangers flanqués de la nationalité gabonaise ? Nous ne sommes pas xénophobes mais constatons des transformations étranges dans notre pays après les élections présidentielles de 2009.

Malgré que sa prise de pouvoir en 2009 au Gabon reste contestée et contestable, le père d’une soi-disant émergence pour 2025 crée en 1er  après son intronisation, ses très célèbres agences ou  gouvernement bis autour de la présidence de la république et qui sont quasiment gérés par des expatriés ou des gabonais d’adoptions.  Et depuis la publication, il y a quelques jours  des listes des candidats de son parti politique le PDG pour les prochaines élections  locales de novembre 2013, on y trouve dans ces listes la présence de gabonais d’adoption menant officiellement des  activités publiques et politique pour le compte  de leurs pays d’origines : KARENGALL et KANE.

Par conséquent notre petit El Hadj Ali’9 nous donne l’impression de vouloir privatiser la République Gabonaise par la mise à l’écart  stricte des citoyens autochtones aux profits de ses amis expatriés ou possédant  juste attitre formel un passeport de la république gabonaise comme c'est le cas de son  directeur de cabinet d'origine béninoise et son chef de cabinet d'origine somalienne.

Le monde devient un grand village planétaire mais pas un village sans lois.


Alors au vu de ce qui précède et pire des doutes sur les origines de l’actuel président du Gabon lui même, les concitoyens voudraient selon leur droit républicain de citoyen savoir quels sont les buts visés  par lui, notre petit El Hadj Ali’9 quand du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest passant par le Centre du pays les concitoyens autochtones sont soit assis sur des sièges éjectables à l'exemple de l’actuel  premier ministre Raymond NDONG SIMA, soit écartés des affaires Hugues BARRO CHAMBRIER ou annoncés d’être déguerpis Jean François NTOUTOUME EMANE ou Guy NZOUBA NDAMA pour ne citer que ces cas parmi tant d'autres et ajouté aux humiliations quotidiennes par les sbires de sa légions dite étrangère (?)

Une autre question, notre petit El Hadj Ali’9 en plus de son rêve accompli d’être président du Gabon, projetterai-il aussi celui de créer la république émergente du Gabon  dont il serait le rais ou chef absolu avec comme principaux collaborateurs des citoyens étrangers même devenus gabonais et où  les autochtones ne seraient que de simples sujets ?

Les Gabonais chantres des louanges de l'émergence de notre petit El Hadj Ali’9 mesurent-ils aujourd’hui les conséquences  de leurs choix de 2009 faits de jalousies, d’égocentrismes mais surtout d’une attitude antipatriotique à la lumière des desseins et des actes  de leurs candidats du consensus ?

Aussi, il est clair que les citoyens autochtones du Gabon ne sont pas xénophobes et pour preuve notre petit El Hadj Ali’9 malgré  les doutes avérés  sur ses origines, il est le président du Gabon par le soutien des hommes politiques Gabonais de l’actuel galaxie présidentielle dite émergente sans omettre ceux  jouant le jeux du pouvoir au sein de l’opposition, il est le président du Gabon avec le soutien des Gabonais des administrations publiques et privés, il est président du Gabon avec le soutien des Gabonais des forces de défense et de sécurité  nationale,il est président du Gabon avec le soutien des Gabonais du pouvoir judiciaire et grâce en grande partie à ceux de la cour constitutionnelle par leur jugement considéré partisan en 2009  et enfin il est le président du Gabon avec le soutien d'une poignet de Gabonais aveuglés par l'égocentrisme, l'ambition et sans oublier les stratégies  dites du kounabélisme ou  maboulise du pouvoir.


Enfin nous osons penser qu'au Gabon, l’heure du patriotisme a sonné plus qu’hier par conséquence réconcilions avec nous-mêmes nous-mêmes, pardonnons-nous nos erreurs du passé et reconquérions à présent  notre pays pour notre dignité humaine et notre honneur citoyen dans le concert des nation.









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire