Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

lundi 11 novembre 2013

Gabon - Elections locales 2013 : Mme Jeanne MBAGOU, mairesse sortante de la commune d'Owendo a menti à la presse ?







Libreville, le 11 Novembre 2013

Éclairage suite à la déclaration de Mme Jeanne MBAGOU, Maire sortant d’Owendo, dans Échos du Nord N°203 du Lundi 28 Octobre 2013.


Je soussigné, Guy Laurent ABO BEKALE de nationalité gabonaise, Candidat indépendant à la commune d’Owendo, souhaite par honnêteté Intellectuelle, rétablir la vérité à la suite de la déclaration de Mme Jeanne MBAGOU, Maire sortant de la commune d’Owendo, parue dans votre journal du Lundi 28 octobre 2013.

Je tiens à préciser que je connais personnellement Mme Jeanne MBAGOU, alors qu’elle était encore Maire adjoint de la commune d’Owendo, pendant que j’y occupais les fonctions de Conseiller administratif du maire titulaire de l’époque.

Pendant le mandat qui s’achève, j’ai entretenu des bons rapports avec cette dernière. Mais, je me dois, par devoir, de rétablir la vérité suite à plusieurs contre vérités proférées par elle dans votre journal :

1- Mme Jeanne MBAGOU est Maire à Owendo depuis dix (10) ans : cinq (05) ans comme Maire adjoint, et cinq (05) comme Maire titulaire.

2- Mme Jeanne MBAGOU affirme dans votre journal qu’elle a fait construire et livrer deux (02) grands marchés : un (01) à Agoungou et un (01) autre à Akournam 2. Ce qui est faux. Si le petit marché d’Agoungou existe, celui d’Akournam 2 est inachevé. Vous pouvez le vérifier, il se trouve à cents (100) mètres de l’école publique d’Akournam 2. Et je précise que Mme Jeanne MBAGOU habite à moins de cinq (500) mètres dudit marché inachevé. Elle ne peut donc pas ne pas s’âtre aperçue qu’il est inachevé.







3- Mme Jeanne MBAGOU parle de plateaux sportifs construits à proximité du Lycée Technique National Omar Bongo, et qui seraient livrés. Ce qui est faux. Ce chantier est non seulement inachevé, mais en plus, il n’y a pas l’ombre d’un seul ouvrier sur ce site depuis plus d’une année.





4- Au sujet du traitement et du ramassage d’ordures, elle dit avoir obtenu un prix pour la propreté de la commune. Je lui demande d’aller poser la question aux habitants du quartier Petit village ce qu’ils pensent de cette poubelle à ciel ouvert à coté de RAGASEL ; aux habitants d’Agoungou, cents (100) mètres avant l’école publique, ce qu’ils pensent de cette poubelle qui n’est jamais ramassée ; et à ceux de la SNI au terminus ce qu’ils pensent de cette poubelle qui se trouve à l’entrée de l’église Notre du Port et de la Nomba.

Aussi, ai-je constaté que pendant son mandat, Mme Jeanne MBAGOU a fait des choix plutôt curieux :
- la commune d’Owendo n’a pas de cimetière municipal, faisant alors le choix d’un jardin public.
- les enfants d’Igoumie, dans le 2ième arrondissement de la commune d’Owendo, n’ont pas d’école publique, faisant le choix d’un plateau sportif dont les travaux sont interrompus.
- les femmes commerçantes du carrefour de la SNI et du Pont Nomba vendent sous la pluie et le soleil, sans que Mme Jeanne MBAGOU ne s’en préoccupe.

J’ai, pour ma part, une question a posé à Mme le Maire sortant : Où sont passés les engins qui ont été achetés pour l’entretien des voies secondaires ?

Mme le Maire, assumez vos choix et les Owendois apprécieront.

Owendo, 09 Novembre 2013




N.B : COPIE DU TEXTE ORIGINAL. Merci.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire