Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

jeudi 28 novembre 2013

Gabon - Manif's du 28/11 : Où était les autres membres de la société civile ?


Où sont les Gabonais qui devaient faire le sit-in devant l'ambassade de France au Gabon ?

Où sont les Marc ONA ESSANGUI, Georges MPAGA et les autres membres de la société civile gabonaise ?





ICI LES PHOTOS POUR NOUS ÉDIFIER



Junior bras en l'air, on peut voir l'enveloppe de la lettre qu'il tentât de transmettre à la représentation diplomatique française au Gabon.



Devant le siège de l'ambassade de France au Gabon  à Libreville , Junior EBONG TCHISSAMBO membre de la société civile gabonais a été interpellé par les forces de police nationale pour avoir tenté de déposer un lettre de contestation contre la société française GEMALTO, responsable de la confection du ficher biométrique qui servira pour les prochaines élections locales (2013).

Notre peine n'est pas seulement liée à cette interpellation au relent dictatorial mais est de constater par visu que seul Junior a eu le courage d'aller manifester et chercher à transmettre une lettre écrite par la société civile et la dispora gabonaise.

Junior EBONG TCHISSAMBO comme Rosa PARKS a fait preuve de courage héroïque alors quelle suite donnons-nous a cela ?



LA DICTATURE ÉMERGENTE VIENT DE FRAPPER














4 commentaires:

  1. nous devons renforcer notre détermination pour résister a la dictature nous devons nous soutenir les uns les autres afin d'organiser la résistance

    RépondreSupprimer
  2. "Où sont les Gabonais qui devaient faire le sit-in", rire, vous êtes vraiment une bande des blagueurs quoi!

    RépondreSupprimer