Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

samedi 23 novembre 2013

Gabon - Monde éducatif : CONASYSED - BITAM RENTRE DANS LA DANSE !...








Dans le cadre de ses missions et quelque jours après avoir tenue une Assemblée Générale de lancement de la Grève à Oyem, le Bureau Provinciale de la CONASYSED du Woleu-Ntem, conduite par les Délégués Evariste  Ndong Allogho et Thierry Eneme Nguema, s’est rendu à Bitam.


Parti d’Oyem le mercredi 20 à 9h, l'imposant cortège du Bureau Provincial d’Oyem, composé de 10 membres, s'est donc ébranlé sur Bitam, chef-lieu du département du Ntem. La délégation d’Oyem est enfin arrivée à la place de l'indépendance à10h30, où attendait une foule compacte d'enseignants avides de nouvelles fraîches quant-aux dernières évolutions de la situation actuelle, après le déclenchement du mouvement de grève de la CONASYSED.

Prévue pour se dérouler à cet endroit stratégique de la commune de Bitam, l'AG se verra refuser par la gendarmerie locale, envoyée par le préfet de la localité. Automatiquement les enseignants, déterminés à tenir coûte que coûte cette AG, se dirigent vers l'école officielle où les classes sont bien ouvertes. À la vue des Pairs d’Oyem et des autres collègues de Bitam, les enseignants se mobilisent, ferment les salles de classes et renvoient les enfants chez eux, et l'AG a enfin démarré par l'historique de la grève au niveau de Libreville, le point sur la situation actuelle et la sensibilisation.

L'inspecteur, en réunion dans l'école, tentera de faire déguerpir les enseignants de cette enceinte scolaire. À l'unanimité, les collègues refusent de tenir l'AG ailleurs. L’inspecteur n’ayant pas de choix, se voit obligé d’abdiquer.

Au terme de l’Assemblée Générale, une seule résolution fut prise : paralyser tout le réseau scolaire Bitamois. Et, sur proposition de l'AG, des volontaires se sont présentés afin de former un Bureau Départemental provisoire de la CONASYSED, jusque-là inexistant, afin de continuer d'entretenir les orientations de la CONASYSED. 

A l'heure où nous écrivons, Bitam est paralysé par la grève de la CONASYSED pour faire respecter ses engagements par le Gouvernement. Trop, c’est trop !

Compte rendu fait par

Mr Thierry Eneme Nguema,
membredu Bureau Provincial de la CONASYSED







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire