Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

mercredi 27 novembre 2013

Gabon : Actions citoyens pour le 28/11/2013.





Libreville – le 26 novembre 2013


La Société civile gabonaise et la Diaspora gabonaise de France en appellent à la presse nationale et internationale avec le soutien des mouvements ou organisations suivantes : 


CONVENTION NATIONALE DU SYNDICAT DU SECTEUR 
EDUCATION(CONASYSED) 
FRONT DES INDIGNES DU GABON(FIG) 
MOUVEMENT CA SUFFIT COMME CA 
RESEAU DES ORGANISATIONS LIBRES DE LA SOCIETE CIVILE 
POUR LA BONNE GOUVERNANCE AU GABON(ROLBG) 
LE CERCLE DE REFLEXION PATRIOTIQUE ET D’ACTION(CERPA) 
LE SYNDICAT DES COMMUNICATEURS GABONAIS 
CONVENTION DE LA DIASPORA GABONAISE (CDG) 
MOUVEMENT GABON DEBOUT(MGD) 
RESEAU INTERNATIONAL DES GABONAIS DE LIBRE 
EXPRESSION(RIGLE) 
OBSERVATOIRE GABONAIS POUR LA RESPONSABILITE DES 
ENTREPRISES, DES INDUSTRIES ET DES ADMINISTRATIONS(OGARSEAI) 

Dans le Gabon de Mr Ali Bongo Ondimba, les forces de l’ordre sont déployées pour chasser de paisibles citoyens de leurs maisons et utiliser la violence contre des enseignants,des élèves et des étudiants, dont le seul crime est de protester contre leurs honteuses conditions de travail et d’étude. Les suspensions arbitraires de salaires, les arrestations illégales de militants des Droits De l’Homme et les tentatives d’intimidations de journalistes se multiplient. 

Dans le Gabon de Mr Ali Bongo Ondimba, les hôpitaux manquent désespérément de lits, de médicaments et il n’est pas rare que dans nos quartiers, la SEEG coupe l’eau et l’électricité, abandonnant les populations dans le dénuement le plus complet. 

A l’approche des grandes élections, les familles gabonaises sont terrorisées. On séquestre, on viole, on prélève sur nos enfants, de leur vivant, la langue, les yeux, le pénis ou le clitoris et tout ceci sans que jamais, les commanditaires de ces crimes barbares soient inquiétés le moins du monde. 

Les locales de décembre sont pour très bientôt ; le gouvernement, comme à son habitude, planifie et organise la fraude électorale avec le concours de grandes entreprises françaises telles que GEMALTO. Il soustrait, de ce fait, au peuple gabonais, le seul moyen d’expression pacifique qu’il lui reste et éteint tout espoir de lendemains meilleurs.La Société civile gabonaise, les gabonais de France et les amis du Gabon protestent contre ces faits intolérables et entendent alerter la communauté internationale sur la souffrance endurée par notre peuple.

Nous invitons les parents d’élèves, les étudiants, les élèves et tous les autres gabonais à nous rejoindre à la double manifestation pacifique, ce jeudi 28 novembre 2013, selon leprogramme ci-après : 
Au Gabon, sit-in, de 10 heures à 16 heures, devant les locaux de l’Ambassade de France à Libreville. 

Sit-in, de 10 heures à 16 heures, devant les locaux du Consulat de France à Port-Gentil. 

En France, sit-in, de 10 heures à 14 heures, devant les locaux de la chaîne d’information française France 24, à la place Lafayette (Angle des Rues Rouget de Lisle et Camille Desmoulins).

   Sit-in, de 15 heures à 18 heures au 6, rue de la Verrerie à Meudon (92127) au siège social de GEMALTO France. 

La presse nationale et internationale est très chaleureusement invitée à couvrir cette journée d’indignation et de refus de l’oppression sous toutes ses formes. « Le changement au Gabon passera par vous ! » 

Grégory Ngwa Mintsa pour Le Front des Indignés 

Marcel Libama pour la CONASYSED 

Marc Ona pour le mouvement Ca Suffit Comme Ca 

Georges Mpaga pour le ROLBG 

Guy Serge Angoue pour le CERPA 


Contact Presse et renseignements(Gabon) 

Junior Tchissambo (FIG) 00.241.04.60.70.86 
tchissambojunior55@yahoo.fr 

Marcel Libama (CONASYSED) 00.241.06.77.28.71 mlibama@yahoo.fr 


Contact Presse et renseignements(France) 

Jean-Jacques EYI NGWA (OGARSEAI) 00.33.6.52.36.02.66 jeyingwa@yahoo.fr 

Jules-Florent EYA (RIGLE) 00.33.6.95.72.39.95 eyajflo@yahoo.fr 




N.B : La presse nationale et internationale est très chaleureusement invitée à couvrir cette journée d’indignation et de refus de l’oppression sous toutes ses formes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire