Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

jeudi 7 novembre 2013

MON KONGOSSA : Maixent ACCROMBESSI NKANI de conseiller départemental à 1er ministre – Un rêve qui se meurt ( ? ).






Le kongossa – commérage – au pays du vert, jaune, bleu transporté par le vent de l’océan Atlantique et réchauffé par l’équateur apporte quotidiennement dans les humides maisons du Gabon des informations que les deux chaines publiques de télévision nationale déjà en mode 100% presse émergente Ali’9, censure à 100% de la vérité et à 0% de liberté d’expression ne peuvent diffuser sous peine d’éternelle damnation des salles de rédactions et des plateaux télés ou studios radio pour le fou-courageux de journaliste qui oserait seulement faire son travail selon l’éthique de sa profession – informé. C’est ce kongossa hait des faux anges de lumière au pouvoir  qui essaye un temps soit peu de donner une info juste au peuple opprimé du Gabon quand celui-ci ( kongossa ) n’est pas lui-même corrompu ou un venin inoculé pour tuer un adversaire (…)


"Ainsi"  le vent des ressentes  pluies diluviennes de ces derniers jours source des drames dans certaines familles devenues soit SDF ou ayant perdu certains de leurs membres (…) a transporté jusque  dans nos grandes oreilles  que notre très cher compatriote  Maixent ACCROMBESSI NKANI actuel directeur de cabinet de notre petit El Hadj Ali’9 serait en passe de passer de conseiller départementale à  1er ministre chef du gouvernement gabonais « locomotive émergente » par l’onction du vote des présentes élections locales 2013. Sauf que ce rêve semble être entré en vie ralenti par la triste absence du très 1er ministrable sur les listes des candidats du parti démocratique gabonais ( PDG ) – la séance de bénédiction par le peuple bongovillois  ratée.

En effet, par l’émergence de notre très cher compatriote  Maixent ACCROMBESSI NKANI à la primature du Gabon, notre petit El Hadj Ali’9 souhaiterait démontré à ses compères de présidents africains l’intégration à 100% des gabonais d’adoption avec les conséquences positives pour les économiques de leurs différents pays (…). Ce geste hautement panafricaniste du 21ème  siècle rivalisant dans la forme avec toute l’œuvre de KWAME NKRUMAH du Ghana(…) et ne viserait que comme but malicieux l’obtention du soutien pour 2016 de ses compères africains par leur reconnaissance des résultats truqués des élections présidentielles prévues  cette année là et proclamés par mme veuve de la CC, l’ex-amante de son défunt prédécesseur de « père » - feu OBO.

Voilà pour quoi malgré les frustrations que cette nomination pourraient entrainer au sein même du régime BONGO-PDG  au pouvoir depuis plus de 46 ans, le positionnement des nouveaux gabonais sur des listes PDG aux futures locales était  capital car préparait par précaution en cette année électorale de 2013 le futur  vote des expatrier non naturaliser  et ceux des gabonais naturalisés en toute légalité pour 2016, au vu la méfiance qu’a notre petit El Hadj Ali’9 qui craint un volte face de ceux des compatriotes l’ayant installé dans les conditions connues, au palais rénovation du bord de mer de Libreville en 2009. En plus tout notre petit El Hadj Ali’9 doit obligatoirement faire le ménage pour « avancer » en tout quiétude – Très chers (ères)… : « en chœurs ya Ali ».

Et dans le cas particulier de celui de Christian KERANGALL, c’était tout simplement un « sublime » appel de pieds à cette douce France socialiste au pouvoir histoire de rendre amnésique ceux qui avant le 6 mai 2012 étaient très « poliment » traités dans la presse émergente et même par les hauts cadres de la galaxie présidentielle émergente, ici le chat a accouché d’une souris – Nous attendons la suite…

Bien, pour atteindre cette ces viles objectifs de rais a vie, se débarrasser des situations héritées de « papa » OBO est devenu une nécessité absolue, donc 1ère étape créer au sein de la communauté Fang une embrouille entre elle-même, la rendre indésirable des autres ethnies du pays puis facilement par sanction – raison officielle – la retirer le poste de 1er ministre, fonction qui dans toute nation démocratique respectable appartient à tout citoyen capable d’en assumer le rôle pour tous.

C’est ainsi que le poids plume en politique de Raymond NDONG SIMA ( RNS ) fut choisi pour être le cobaye  de cette minable « transition » - peau de banane par ci, blocage par là : « il  (RNS) est le mal du pays, le seul responsable des échecs de l’émergence quand notre petit El Hadj Ali’9 se bat pour nous faire émerger le pays » conséquences après les votes des locales il ( RNS ) sera propre limogé avec le consentement du peuple.

*Rappel mémoire : au Gabon les citoyens ont semble t’il en grande majorité le syndrome du Stockholm ou le syndrome du maboulisme associe à celui de la peur  et les troupes de sécurité et de défense habilement dressé pour la protection du maitre du bord de mer par conséquence tout est possible, le feu est vert pour notre petit El Hadj Ali’9 - résistance 0% sauf le kongossa gratuit dans le bar et sur le net.


Enfin, même si le rêve de porter Maixent ACCROMBESSI NKANI à la primature et d’en faire devenir l’occupant du célèbre immeuble du pétrole reste à ce jour utopique pour les aveugles de citoyen, au vu du caractère explosif de la concrétisation d’une telle folie. Pour notre petit El Hadj Ali’9 vu que ses sujets de Gabonais fort dans le kongossa, la bière, le clientélisme normal – corrompus - et le dévergondage sexuel en plus d’être infecté du syndrome de stockholm, pense que 2014 sera l’année de son très cher ami Maixent ACCROBESSI NKANI comme premier ministre gabonais.

GABON : UNION - TRAVAIL - JUSTICE.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire