Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

jeudi 28 novembre 2013

URGENT GABON - Manif's pacifiques du 28 : Le citoyen-patriote Junior EBONG TCHISSAMBO interpellé par la police gabonaise.



Junior EBONG TCHISSAMBO le 11 mai dernier fut interpellé par les forces de police nationale au Rond Point de NZENG AYONG à Libreville pour trouble à l'ordre public selon les autorités publiques. Nous nous souvenons que ce jeune patriote était ce jour-là co-organisateur et participant de la très controversée  marche pacifique interdite curieusement par le ministère de l'intérieur et dont le but était simplement de dénoncer  les crimes rituels ainsi que leurs impunités au Gabon.


Aujourd'hui, Junior EBONG TCHISSAMBO fait encore parlé de lui pour avoir été une nouvelle interpellation par la même police. En effet, il est encore co-organisateur d'une manifestation pacifique dont le but est de dénoncer auprès du gouvernement français via son ambassade au Gabon, les futures fraudes électorales dont se rendraient complice la société français GEMALTO chargée de la collecte des données biométriques (...)

Dans un pays d'où les autorités "chante" jour et nuit mener une politique de l'émergence, ce matin le péché ou la trahison du citoyen Junior EBONG TCHISSAMBO membre de la société civile gabonaise envers son pays et son gouvernement a été d'avoir eu le courage d'essayer de remettre une simple lettre de protestation contre GEMALTO à l'ambassade de France à Libreville.

Ps : Les témoins de son interpellation disent qu'il a été agressé physiquement avant d'être conduit au commissariat centrale de Libreville.

LIBEREZ LE !





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire