Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

mardi 17 décembre 2013

Gabon - Elections locales 2013 : Tentative de fraude de la colistière PDG Sylvie Nzamba Kotha ?

Photo bureau de vote le 14/12/2013 Junior EBONG TCHISSAMBO

communiqué: Témoignage sur une tentative de fraude électorale du samedi 14 Décembre 2014


Lors de mon observation dans un bureau de vote, plus précisément au bureau n°1 du centre Yacinthe Antini au troisième arrondissement de Libreville Gabon. J'ai non seulement observé plusieurs irrégularités qui feront l'objet d'un communiqué de presse devant les médias mais surtout j'ai vécu une tentative de fraude flagrante de la part de Mme Sylvie Nzamba Kotha ancienne présidente de la Fédération Gabonaise de Basketball et colistière de la liste PDG conduite par Laure Olga Goundjout.

Liste PDG du 3ème arr.  Sylvie Nzamba Kotha en cercle rouge


Ainsi, c'est au environ de 15h que dame Sylvie Nzamba Kotha qui, pourtant n'a pas le droit d'être présente aux alentours du centre de vote afin d'éviter toute influence sur les votants conformément au code électoral, cette dernière a purement et simplement violé cette disposition en rentrant dans un bureau de vote où sa nièce nommée Alice Kotha ( présidente dudit bureau) et où j'ai été assesseur pour le compte de l'opposition. Cette dernière a eu donc le toupet d'user de son influence en emmenant un électeur avec une carte d'électeur qui n'était pas la sienne, une carte de la CNAMGS également, ne sachant pas que c'était un petit voisin de mon quartier que j'ai vu grandir et donc je ne connaissais sa vraie identité et comptant surement sur la présence de sa nièce( la présidente du bureau).


En sus, comme il fallait que j'appose ma signature pour valider le bulletin de vote, j'ai tout d'abord constaté que le nom qui figurait était KIKI laugad alors qui la personne qui se trouvait devant moi s'appelle en réalité Skitt Tuly puis la photo qui était différente ensuite je lui est demandé de vider immédiatement les lieux après l'approbation des autres membres du bureau . Se sentant humilier et rabaisser elle a insisté en disant que c'était son fils et qu'il avait coupé la barbe. J'ai du rétorquer qu'il n'avait jamais eu de barbe et que je l'ai vu grandir. Après cela , elle a finalement jeté l'éponge en sortant puis elle est revenue à la charge en me disant:"on se retrouvera".

Photo archives Sylvie Nzamba Kotha

En définitive , je voudrai dire que cette pratique PDGiste qui vise à faire preuve de trafics d'influence est déjà dépassée et au nom de la Societe Civile Gabonaise libre j'exige l'arrestation immédiate de dame Sylvie Nzamba Kotha pour faux et usage de faux et pratique frauduleuse. Ne dit-on pas en droit que la dénonciation et l'aveu sont des moyens suffisants pour que justice soit faite? Ainsi la cour constitutionnelle, le ministère de l'intérieur et de la justice sont avertis sur cet acte qui relève du grand banditisme et nous emmène à croire qu'ils font preuve de bonne foi et punissant dame Sylvie conformément à l'article 16 du code pénale gabonais qui statue sur le faux et usage de faux et donne une peine d'emprisonnement allant de 5 à 10 ans.



N.B: En cas d'inaction de la justice, je m'attèlerai personnellement à ester en justice par une saisine de parquet de la République pour que justice soit faite car elle a péché envers l'Etat. le délai est donc de deux semaines passer ce délai , nous prendrons nos dispositions.

Texte de Junior EBONG TCHISSAMBO

Source : https://www.facebook.com/groups/649149165099224/permalink/769108463103293/








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire