Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

vendredi 10 janvier 2014

Gabon – Présidentielles 2016 : Alexandre Hugues BARRO CHAMBRIER un apôtre craint par son grandissime grand maître...



Si il y a une règle d’or qu’il faut respecter en politique c’est bien « prévenir que de guérir » car dans ce Gabon à la fut d’un « messie » ou d’un purificateur « NGUIE » pour certains, l’actuel maître du pays, le grandissime distingué grand camarade du PDG, le chef par usurpation de l’état gabonais, l’imposture incarné, notre petit El Hadj Ali’9  ne lésine pas pour récolter même dans l’air la moindre information sur ceux pouvant se constituer ou être des gaboma-présidentiables en 2016. Les mésaventures politiques de l’apprenti sorcier aux yeux "peut être" non clairvoyantes de sieur Alexandre Hugues BARRO CHAMBRIER de ces dernières années, "au conditionnel" serait du fait de son charme, pas physique ce dont il ne manque absolument pas mais de l’amour que pourrait éprouver les citoyens gabonais pour lui qui n’est pour le moment qu’un petit « lézard » de la politique nationale.

En janvier 2009 qui aurait imaginé les succès que connaît AMO ?


OUVRONS LES YEUX POUR COMPRENDRE

1-       Ali Ben BONGO ONDIMBA est  né le 9 février 1959  à Brazzaville ( Congo ) de feu Omar BONGO ONDIMBA ( Albert Bernard BONGO ) ; information non vérifiable. Par contre Alexandre Hugues BARRO CHAMBRIER lui est né le 25 aout 1958 à Paris ( France ) de Marcel Eloi CHAMBRIER RAHANDI ; information vérifiable.

2-      Ali Ben BONGO ONDIMBA est de nationalité gabonaise de  coutume  Téké ; information non vérifiable. Et Alexandre Hugues BARRO CHAMBRIER est de nationalité gabonaise de coutume Myènè; information vérifiable.

3-      Ali Ben BONGO ONDIMBA est docteur en droit, information non vérifiable. Alexandre Hugues BARRO CHAMBRIER lui est professeur agrégé des sciences économiques; information vérifiable.

En devenant Maire de Libreville en cette année 2014 le fils du docteur CHAMBRIER par ricochet s’investissait de la veste d’un futur présidentiable, le savait-il ? Et même si différemment de la future proposée au poste car les femmes au Gabon  à moins d’une surprise ne peuvent prétendre actuellement obtenir le leadership nécessaire pour ravir la très convoité haute fonction du bord de mer… Alexandre Hugues BARRO CHAMBRIER il a un nom et des relations  au pays comme à l’étranger nécessaire au utopiste (…)

Par conséquent, pour la campagne de séduction 2016 du futur candidat Ali’16 envers les différents peuples de Gabon qui  vient d'être lancée en grandeur nature, deux ans  avant, par la désignation de Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA comme future mairesse de la ville de Libreville, la capitale gabonaise, ne pouvait qu'écarter tous "esprits" gêneurs au passage de la locomotive émergente, JEN, ASSELE et consort tous dans le meme paquet - VISA POUR LA MAIRIE LBV -  Et en sus des infos déjà diffusées dans notre articles « Gabon – Présidentielles 2016 : Ali BONGO ONDIMBA fait un clin d’œil aux femmes gabonaises. http://www.lesaffairesdenousmemesnousmemes.com/2014/01/gabon-presidentielles-2016-ali-bongo.html » ce choix révèle aussi deux autres fait stratégiques important de notre petit El Hadj Ali’9  lui qui accuse ses adversaires d’être des tribalistes.

EN IMAGE LE TRIBALISME POLITIQUE :

1-      Utilisation de Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA et de sa future fonction d’édile de Libreville pour appât des sympathies des peuples frères et sœurs Myènè, M’pongwè, Nkomi, Galwa… de l’Estuaire à l’Ogooué Maritime sans omettre le Moyen Ogooué où ce localisent nos compatriotes gabonais futurs électeurs en 2016 et sachant qu’ils représentent 15% de la population nationale sans oublier qu’ils ont la particularité d’être très métissés aux autres peuples du pays et de l’étranger, c’est un grand atout en terme de réseaux...

2-      En plus, cette nomination sous la forme de trémail à carpes et autres poissons votants servirait de briser les ambitions soupçonnées présidentielles de deux illustres fils  des ces familles ethnolinguistiques très proches et confondues en UNE seule vu de loin. Jean PING et Jacques ADIAHENOT trouveront en 2016 dans leurs « Okukwè » électoraux un rival accompagné par les jeunes de leur propre « famille » en cas de candidature de leur part.

Petit makukwèèèè ...









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire