Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

dimanche 9 février 2014

Poème : Ils ont éteint le soleil.





Les habitants de mon très cher pays ont éteint le soleil de Dieu.
Les citoyens de ma patrie ont éteint la lumière du ciel.
Mes frères et sœurs ont allumé les ténèbres pour éclairer nos vies.

Aujourd’hui c'est la lumière des flammes des ténèbres qui libère l’aveugle de l’obscurité et réchauffe nos marmites.
Aujourd’hui c’est le mensonge qui nourrit la culture du sage, et son éclairage rend savant l'ignorant.
Aujourd’hui c’est le poison qui est le lait vitaminé donné aux nostalgiques du soleil, la vie est sacralisée ?...


La vie est belle dans ce beau royaume de la foret équatoriale, où la bière et la musique libèrent les muets de leurs silences.


Les habitants de mon pays ont découvert la cachette du vrai « dieu ».
Les citoyens de ma patrie ont découvert la vraie foi.
Mes frères et sœurs proclament au monde le vrai évangile.

La démocratie de la soumission du peuple par la force et la peur sont  sans contestes constitutionnelles, la cour constitutionnelle valide le meurtre de la souveraineté citoyenne.
La démocratie fratricide et la désunion  dans notre "Patrie" sont la gestion patriotique de l’état.
La démocratie de la haine de son propre sang voire de soi-meme est un acte de courage héroïque valant l’étoile équatoriale, je suis l'ami aimé du président !
La vie est belle, le peuple crie en choeur oyé !!! oyé !!! oyé !!! soutien ( ? ) 

Les habitants de mon pays ont fait évanouir notre hymne nationale "La Concorde".
Les citoyens de ma patrie ont enterré le vert-jaune-bleu.
Mes frères et sœurs ont rebaptisé la république et ses valeurs.


Aujourd’hui le vert de notre riche forêt nationale se trouve dans la poche du roi et sa cour, tout le monde chuuuu !!!
Aujourd’hui le jaune n'indique plus la présence de l'équateur mais est le parfait indicateur de la température des flammes de l'enfer de nos vies.
Aujourd’hui le bleu de notre drapeau nationale n'indique plus la couleur de l'océan, mais plutôt  le lieu d'embarquement de notre spoliation nationale.
La vie est belle et le citoyen lambda les jours de scrutins célèbrent 5000 Fcfa pour sa voix dans l'urne.

Les habitants de mon pays ont éteint le soleil de la vie.
Les citoyens de ma patrie ont éteint la lumière du soleil.
Mes frères et sœurs ont éteint le soleil de nos ancêtres.


Mais au fond de cette obscure abîme  un illustre ancêtre disparu me dit "fils ce n’est qu’une éclipse…"


     
AVAN'EVOUNG
Loin de chez moi
Loin de mon coeur
Au centre de moi-meme







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire