Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

samedi 29 mars 2014

Gabon - Grève générale : ONA ONDO tente d'hypnotiser les syndicalistes.




Daniel ONA ONDO, le tout nouveau premier ministre émergent réussira t'il à désamorcer ce samedi 29/03 la bombe assassine que pourrait être contre le pouvoir du régime BONGO-PDG, la grève générale des agents de l'administration publique ?


Sans revenir sur le détail des légitimes revendications syndicales; administration par administration, syndicat par syndicat etc... l'accumulation de fausses promesses aux mêmes personnes, la corruption et la division diabolique des syndiqués ainsi que la sourd d'oreille du pouvoir émergent ajouté à l'héritage des frustrations des agents de l'états dans le traitement de leurs carrières voire simplement de leur vie et autres depuis kala kala  - depuis plusieurs décennies - de l'administration BONGO père à celle fils actuelle; le miracle reste la seule solution salvatrice du régime.

L'échec de la négociation de ce jour du Pr ONA ONDO ouvrirait la porte immédiate en ce week end à un vieux-nouveau achat de conscients - CORRUPTION - qui en cas d'inefficacité lui aussi conduirait à la recette magique du pouvoir émergent des menaces et intimidations en tout genre puis au recours aux forces de l'ordre publique justifié par la diabolisation des leaders syndicaux collant leurs légitimes revendications à des actes de sabotages politiques et de prétendues tentatives déstabilisations de l'état via l'INSURRECTION.


La carotte & le bâton 

Et cas de réussite de ces négociations avec "tous" les syndicats, la perle rare de notre petit El Hadj Ali'9 gagnerait en fait qu'un dangereux malheureux sursis vu la proche au galop de 2016 !

Question : Peut-on réussir à séduire une personne que l'on a irrité et non encore sortie de sa colère ? 

Affaire à suivre...





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire