Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

mardi 4 mars 2014

Lettre ouverte à Son Excellence Alassane Dramane OUATTARA, Président de la Côte d'Ivoire.






Objet: L’avenir d’un pays est-il moins important que celui d’un homme ?


Excellence,

Ces mots à votre endroit  viennent d’un enfant de la terre génitrice de la plante Iboga dont la vertu mystique est de transporter son consommateur lors d'un rituel à un lieu  où tous les êtres… ( morts ou vivants ) peuvent se rencontrer et échanger (…). Je suis un fils des  villages des rites initiatiques : Bwiti, Melane, Ndjembé, Ndjobi, Mwiri, Byeri, Ikokw… Je suis un Africain du Gabon, votre frère de la grande forêt équatoriale.

Feu Félix Houphouët-Boigny fut un Grand Homme et bien malheureusement pour lui comme pour nous tous d'ailleurs, il ne fut qu’un homme avec ses limites. Au crépuscule ( soir ) de sa vie pour la Côte d’Ivoire et l'avenir de celle-ci, en républicain et non en roi guidé par une clairvoyance africaine, il aurait  dû désigner officiellement son héritier politique et par la suite le proposer au peuple Ivoirien dans une élection démocratique, c’est à  dire libre et transparente dont les résultats auraient été acceptés par tous ( majorité, opposition et population ). Lui, il avait le pouvoir de le faire et votre pays n'aurait pas connu l'histoire aujourd'hui qui est la sienne après son départ...








Excellence,

En ce jour, il est de votre devoir de ramener votre pays à la vraie lumière. N'oubliez pas que ce qui distingue le grand homme des hommes ordinaires, est le don de soi, le sacrifice de sa vie voire de ses propres ambitions pour le bonheur des autres même si beaucoup d’entre eux le remercieront par ingratitude.


Votre destin a été en grande partie déjà accompli, tous ceux qui ont pensé vous empêcher de devenir le Président de la Côte d’Ivoire comme cela pouvait se pressentir en vous - votre personnalité - depuis plusieurs décennies,  sont tous bien déçus car vous l’êtes.


Excellence,

De Libreville où j’ai eu le bonheur de voir vos interventions télévisées, le malheur a aussi été de constater une nette différence entre l’homme, ADO Premier ministre et celui que vous êtes devenu après les accords de Marcoussis en France. Des signes visibles d’un affaiblissement physique, une maladie ?... peu importe.

Mais à quelques mois de nouvelles élections présidentielles chez vous afin de réunir et de réconcilier  tous les enfants de votre pays déchirés par une succession à problème (...) faites ce que feu Houphouët-Boigny grand bâtisseur de l'unité de votre pays n’avait pas pensé de faire pour la Côte d’Ivoire - l'erreur est humaine -

Lancez un grand signe, éblouillissez le monde entier et devenez un modèle en stimulant une vraie démocratie étatique en Afrique et pour que la politique dans le continent ne soit plus caractérisée par un esprit égocentrique et basé sur un individu croyant que tout ne passerait que par lui et lui seul au pouvoir.

Faites le sacrifice utile de vos ambitions pour une Côte d’Ivoire unie et réunifiée en vous écartant de la liste des futurs candidats aux présidentielles 2015 et désignez un héritier politique que vous-même  soutiendriez et demanderiez pour lui les suffrages  à vos concitoyens  – la vraie souveraineté vient du peuple.

Excellence,

Injustement on vous avait toujours écartez de la course à la présidentielle dans votre propre pays retardant ainsi l’accomplissement de votre destin, je vous prie pour vous-même et pour l’avenir de la Côte d’Ivoire de méditer sur cette « impétueuse » proposition dépourvue de toute animosité à votre très estimable personne et qui ne prêtant pas être la solution à la paix dans ce pays frère que j’aime tant mais y peut en contribuer modestement.

Alors à vous, en cette période préélectorale et suivant le très bel exemple de Nelson MANDELA, jamais mort pour moi, qui ne fut qu’un seul mandat à la présidence de l'Etat de l’Afrique du Sud nonobstant sa capacité comme vous aujourd'hui de se faire réélire une seconde fois. OUI vous aussi le pouvez, renoncer à un second mandat pour ainsi prouver à vos nombreux détracteurs et à tous ceux qui se trompent sur votre illustre personne  qu’ils se sont vraiment trompés.




 « Rien ne changera tant que les hommes d’État n’auront pas fait de la recherche de la paix autre chose que l’habillage de leur politique. Tout changera lorsque cette recherche de la paix sera devenue l’objet essentiel, réel, de leurs préoccupations et leur seconde nature. Les intérêts qu’ils défendaient jusqu’alors leur paraîtront à ce moment-là bien dérisoires et pervers. La paix, ce n’est pas un mot, c’est un comportement. » Déclara le 30 juin 1976 devant le Conseil économique et social des Nations Unies, le feu Président Félix Houphouët-Boigny dans le discours qu’il prononça.

L'union des Ivoiriennes et Ivoiriens étant le plus grand vecteur de développement capable à l'horizon 2020 de faire de votre nation un pays émergent comme vous le promettez... la réponse à cette idée vous me la donnerez par le choix que vous feriez pour 2015. Par ces mots je vous prie, Excellence, d’agréer mes salutations les plus distinguées.

Ps: Héritier politique  ≠ successeur au pouvoir

. Un héritier politique prend par relais les idéaux de son parrain et peut le succéder dans leur famille politique ( parti ou groupement politique) si et seulement si il reçoit l'onction des autres membres.
. Successeur au pouvoir, dans tout pays démocratique, est désigné  lors d'une élection par le peuple souverain seul détenteur de la souveraineté. 




AVANE EVOUNG
Africain du Gabon, j'ai osé pour la PAIX.











1 commentaire:

  1. La paix est là, il nous faut la paix dans le MONDE.
    Car oui nous sommes d'accord, croyant ou non, la terre est notre mère elle était là dès le début de l’existence animal, humaine, végétale ou d'organisme microscopique, c'est cette terre ronde qui est le réel symbole d'une union. Un simple rond : O

    Écrit par Mélissa R.

    RépondreSupprimer