Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

vendredi 4 avril 2014

Gabon - Pauvreté & précarité : Ali BONGO envoie 908 chefs de familles au chômage.





En septembre 2013 notre petit El Hadj Ali'9 soit 4 ans après avoir promis aux Gabonais de les assurer de meilleurs conditions de vie, sécuriser leurs emplois (...) dans son fameux  pacte national Gabon émergent ( PSGE ), 908 agents de la caisse nationale de sécurité sociale ( CNSS ) se voyaient licencié suite à un plan de licenciement et de départ précipité à la retraite.

Cette décision de licenciement de plusieurs agents de la CNSS ne prenait pas en compte des indications du Fond monétaire international ( FMI ) qui déclarait le jeudi 13 décembre 2012, soit un an avant cette décision du gouvernement émergent qu' « En dépit de ressources naturelles abondantes (...), les taux de pauvreté et de chômage restent élevés, et les indicateurs de développement humain demeurent comparables à ceux de pays à faible revenu ». Déclaration fait dans un communiqué faisant allusion à une mission  effectuée au Gabon en cette même année là. Source : http://www.gabonlibre.com/Gabon-Le-seuil-de-pauvrete-et-le-taux-de-chomage-encore-trop-eleves-selon-le-FMI_a19144.html


Aussi nous rappelons que notre petit El Hadj Ali'9 réalise ou se rend compte de la précarité de la vie de ses sujets de concitoyens seulement le mercredi 5 février dernier suite au  rapport final sur la situation de la pauvreté au Gabon intitulé "Stratégie d'investissement humain du Gabon" qui lui a été remis en présence des membres de son gouvernement, du patronat gabonais,  du corps diplomatique ainsi que des représentants d'agences et autres administrations centrales. Rapport du cabinet McKinsey & amp élaboré sous la supervision de son épouse, Sylvia Bongo Ondimba.

Pacte social ou mensonge politique ?

De qui va ton encore se moquer dans la mise en place du fameux  «Pacte social» que l'actuelle l’équipe gouvernementale dirigée par le Pr Daniel Ona Ondo dit la "perle rare" doit expressément rendre visible par la création et la sauvegarde d'emplois ?


D'après le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle : « Le défi de l’emploi, ne peut se relever que si les forces vives de la nation entre autres, gouvernement, jeunes dirigeants d’entreprises, dirigeants syndicaux, organisations citoyennes, unissent leurs efforts pour régler une fois et pour de bon ce problème qui constitue une réelle préoccupation pour le gouvernement de la République », estime Simon Ntoutoume Émane avant de préciser que « la lutte contre le chômage découle de la politique économique. Et la politique économique c’est le gouvernement entier qui la porte en bonne intelligence avec le patronat et les représentants des travailleurs ». Déclaration fait dans une interview à "Gabon Matin".

La politique du gouvernement émergent est-ce de conduire les travailleurs au chômage ?

La réponse à cette préoccupation a peut être déjà été donnée par  le directeur général de la CNSS dans son intervention lors de la rencontre cette semaine avec les 908 agents déflatés de cette institution qu'il dirigent : « Je vous rappelle déjà que ce n’était pas une décision de la CNSS. La direction nationale de la CNSS n’a fait qu’accompagner le processus conformément aux exigences du gouvernement...» déclaraitDésiré Lasségué en présence des syndicats de cette administration ainsi que de celle de deux membres du gouvernement.

Quel espoir pour ceux qui croupissent au chômage ?

L'avenir pour nous confirmer ou nous édifier...



2016, c'est maintenant !





















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire