Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

mardi 15 avril 2014

Société - Libreville : Accident de la circulation

@Image - Archives



 ACCIDENT DE CIRCULATION/ VIOLATION DU CODE DE LA ROUTE à Libreville ce lundi 14 avril 2014 sur le boulevard triomphal.


     Un automobiliste, la quarantaine révolue, a violé le code de la route en début d’après-midi à Libreville, précisément sur le boulevard triomphal à la sortie de Mbolo.  L’auteur de l’accident  prénommé Tommy qui, d’après des sources concordante, aurait pu faire enregistrer d’énorme  dégâts en termes de perte de vie humaine, s’il n’avait pas tenter une fausse manœuvre en violant le  code de la route par l’emprunt d’un sens interdit.  

 C’est dans une maladroite intention que Sieur Tommy  a causé l’accident qui aurait été un drame sanglant, en tentant de joindre le parking situé en face de la sortie des véhicules de Mbolo (à coté de Africa N°1), sortie qui mène au boulevard triomphal  et aux feux tricolores du Ministère des Affaires Etrangères.   Le « chauffard » aurait dû  emprunter  la voie autorisée et contournée aux dits feux tricolores, avant de se stationner au parking de l’entreprise où il est employé comme à l’accoutumée.  Mais, l’infortuné n’aurait pas respecté le code routier, car, il a préféré contourner en basculant directement  sur la voie de droite (tant dis que la sortie prévoit le positionnement à gauche) pour manœuvrer  dans le sens du parking. 
   
  Malheureusement,  le fait que sur boulevard la circulation est à grande vitesse, l’effet de surprise a voulu que les véhicules venant à vive allure n’aient pas eu le temps de s’en apercevoir et dont le chauffeur à bord d’un véhicule de marque Toyota aurait percuté le véhicule du chauffard après que celui-ci ait paniqué au volant. Panique qui s’est suivie d’un dérapage qui a occasionné la destruction de deux autres véhicules qui étaient paisiblement stationnés au lieu de l’accident.  « J’ai eu peur, j’ai failli être tamponnée par le véhicule », témoignage une jeune gabonaise  qui a vécu la scène et qui a failli y passer.   
   
 Au finish, la seule victime de cet accident aura été  Tommy, qui après avoir reçu le choc, est tombé tout de suite dans les pommes de façon momentanée mais qui a recouvré ses esprits peu à peu. Ses collègues et amis passant par là,  sont venus sur les lieux de l’accident et ont tenté de joindre les sapeurs pompiers à plusieurs reprises. Désemparés à l’idée de secourir leur ami et collègue et la lenteur de l’ambulance des sapeurs pompiers ; les amis et collègues de la l’auteur/victime de l’accident, ont décidé d’amener ce dernier vers une structure sanitaire de la place et après une attente de presque une heure. 
   
 Heureusement qu’il y avait un ancien saper pompier privé professionnel de Libreville (ancien S.G des saper pompiers  privés du Lycée Paul Indjédjet Goundjout) spécialisé en premiers secours) le nommé Junior Tchissambo qui, par expérience leur a dissuadé : «  vous ne devez pas le faire pour éviter des dommages corporels car les premiers sont plus important pour prévenir tout risque qui pourrait survenir un drame et nécessite une équipe de spécialistes pour déplacer la victime », a-t-il pu utiliser comme l’un des arguments afin de convaincre ses interlocuteurs et ce après avoir vérifier si la ventilation et le pool de la victime était normal.   

  C’est donc une dizaine de minutes plus tard, que des véhicules de pompiers sont arrivés pour quadriller la zone et procéder au constat, le retrait de la victime de son véhicule, la mise en civière et dans l’ambulance.    Les propriétaires des trois autres véhicules endommagés sont restés sur les lieux pour attendre le constat de la police….  

  Plus de peur que de Mal.  


 Respectons le code de la route
                            
  Junior Tchissambo.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire