Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

jeudi 8 mai 2014

Gabon - Crimes rituels : Affaire BOUSSOUGOU ( suite )











Justice

Par Jonas MOULENDA


Le présumé commanditaire du crime rituel de Mongo refuse de parler aux enquêteurs MAURICE MIKALA, alias Papa Diop, 63 ans, ancien fonctionnaire du ministère des Finances, présenté comme commanditaire du crime rituel de Mongo ( Moulengui-Bindza) a refusé de répondre aux questions des officiers de police judiciaire, ce mercredi, à Tchibanga.
Selon une source judiciaire, le mis en cause aurait conditionné l'interrogatoire à la présence de son avocat, attendu dans la localité vendredi prochain. Le sexagénaire a toutefois nié toute implication dans l'assassinat de l'homme de plus de soixante-dix ans, Sylvestre Mounombi Nzamba, vidé de son sang la semaine dernière à Maraïsseva, bourgade située près de Moulengui-Bindza.
Le fonctionnaire à la retraite a été cité comme commanditaire du crime par les deux lampistes, Florent Boussougou Mouketou et Mihindou Mvoubou, actuellement en détention préventive à la maison d'arrêt de Tchibanga.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire