Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

vendredi 9 mai 2014

Gabon - Crimes rituels : Le corps mutilé d’un homme retrouvé au Pk 27



Assassinat

LE corps mutilé d’un jeune homme, en état de décomposition avancée, a été retrouvé, la semaine dernière, près du bras de mer qui traverse Nkok, regroupement de villages situé à 27km de Libreville, dans le 2e arrondissement de Ntoum. La macabre découverte a été faite par un groupe de scieurs.


Le corps presque dénudé, dont les jambes étaient encore dans l’eau, a été repêché quelques heures plus tard. Des traces de violence ont été remarquées sur le corps de la victime. Celle-ci aurait été délestée de sa langue et de ses organes génitaux. Pis, la peau de la tête a été arrachée. Toute chose qui laisse penser à un crime rituel.
Le corps est resté soixante-douze heures sur les lieux avant d’être inhumé par les riverains, excédés par les odeurs nauséabondes. Son état de putréfaction rendait la victime méconnaissable. Personne n’a identifié formellement le défunt, malgré l’affluence de badauds. Toute chose qui laisse croire qu’il s’agit d’une personne qui aurait été enlevée ailleurs puis déportée sur les lieux.

Cette découverte macabre a relancé la psychose à Nkok et au-delà. Depuis lors, les riverains vivent dans la hantise des crimes rituels qui au lieu de régresser reviennent au galop. ( A lire dans FAITS DIVERS de ce vendredi)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire