Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

jeudi 8 mai 2014

Gabon : Les trois fléaux qui affaiblissent l'opposition gabonaise





Par Jules-Florent EYA
Publié le 6 septembre 2013, 15:29

Au Gabon, le Régime Bongo-PDG bénéficie de 3 insidieux avantages dans sa guerre contre le peuple gabonais.


En effet, trois redoutables réalités s'opposent à la prise du pouvoir PAR LE PEUPLE ET POUR LE PEUPLE:

1) Les biens mal acquis par d'anciens membres du PDG ou de la majorité présidentielle aujourd'hui reconvertis en opposants.

2) Les assassinats à des fins rituelles qu'il est malgré tout juste de dénoncer quel que soit l'appartenance du commanditaire ou de l’exécutant.

3) Les liens familiaux, occultes rosicruciens ou maçonniques très forts qui existent entre les membres du Régime Bongo-PDG et des acteurs de l'opposition.

Ces réalités se sont exacerbées depuis 2009, moment où beaucoup de haut cadres du PDG ont rejoint nos rangs. La digue, déjà ténue et affaiblie par « l’épisode Mba Abessolo » et le décès de Mr Pierre Mamboundou, depuis lors, a cédé et cela ne joue pas en faveur d'un changement véritable.

En effet, plus que de nous unir, l'argent sale a irrigué presque toutes les veines de l'opposition et a achevé de faire oublier à beaucoup, les nobles raisons de notre combat à tous.

L'opposition est indirectement devenue esclave de la corruption et il est de fait, plus difficile que par le passé, d'agir à l'échelle nationale, en dehors de la volonté de ceux qui tiennent les cordons de cette bourse.

D'une certaine façon, Mr Omar Bongo Ondimba, bien que décédé, continue aujourd’hui intelligemment de nous tenir pieds et poings liés. Il avait prévu, qu’à l’aide de la géopolitique, la corruption généralisée, empêcherait des années plus tard, l’opposition, de s’attaquer aux racines du mal : « L’argent ».

C’est cet argent nauséabonde et vicié, que l’on distribue aux populations, pour les encourager à « s’enrôler » ou à voter…Oui ces « Bongo-CFA » qui sont « la mère de tous les vices et pour lesquels certains se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments ».

C’est pourquoi, quand vous parlez de Justice Pour Tous, au sujet de la fortune, crapuleusement acquise ou des crimes abominables qui depuis plus de 30 ans, endeuillent nos familles, l'on vous rétorque: "Qui commencera-t-on à juger?".

Ceci peut vous sembler théorique, mais cela vous aide à comprendre, pourquoi, tant que nous n’aurons pas chassé Mr Ali Bongo Ondimba du pouvoir, jamais vous ne verrez un « grand pilleur de notre patrimoine à tous » traduit devant la justice, par la Commission Nationale de Lutte contre l’Enrichissement Illicite. Pourtant, ce n’est pas faute de preuves :
(http://gabonreview.com/blog/corruption-vincent-lebondo-le-mali-commence-a-trepigner/)

Ne cherchez donc pas trop loin, si la prise du pouvoir PAR LE PEUPLE ET POUR LE PEUPLE n’est pas l’option n°1 de nos expérimentés politiciens.

Ne tentez pas de comprendre pourquoi, la Conférence Nationale Souveraine, initiative louable et PACIFIQUE n'a pas été soutenue jusqu'au bout par beaucoup.

C'est tout simplement parce que nous n'avons pas eu collectivement le courage de défier le régime pour l'obtenir et aussi à cause de ces comptes en banque et villas en Europe que possèdent, également, ceux et celles qui hier, étaient en charge de la gestion des deniers publics.
Si vous voulez des adresses postales en île De France et des numéros de compte européens qui attestent ces lignes, demandez et vous serez servis. Ne dit-on pas que la vérité libère ?

A cause de la peur de devoir un jour, rendre des comptes le statu quo, plaît à plus de monde, qu'on ne pourrait l'imaginer. Il n'est un secret pour personne que cet immobilisme entretenu, ne fait  pas l'affaire que du PDG.

Brutale désillusion en 2009, aujourd’hui nous sommes en 2013 mais attendez 2016, vous dit-on. Puis 2023...puis encore 2030...C'est alors, que vous comprenez, qu'ils sont très peu, sincèrement décidés à briser de jour, les maléfiques liens de sang qui se sont tissés de nuit. 

Au Gabon, on ne soutient pas un idéal politique, qui va à l'encontre de ce que prône le "Grand Maître"...Il est aussi impensable de prendre fait et cause publiquement, contre son "père", sa "mère", ses beaux-parents ou ses oncles, si la situation matérielle de ces derniers est en jeux.

Au Gabon malheureusement l'intérêt supérieur de la Nation passe après la famille, après le clan, après l'ethnie, après la confrérie, au final, presqu’après tout.

Mais attention, ces vérités, gardez les pour vous...au risque sinon, de vous faire, de tous les côtés, beaucoup d'ennemis  et si vous en doutez, prenez une bible et ouvrez la, au livre de Matthieu, chapitre 7 le verset 21.

Vous découvrirez alors, que ce ne sont pas tous ceux qui crient « je suis opposant, je suis opposant » qui veulent d’un Gabon nouveau avec une JUSTICE POUR TOUS EQUITABLE ET NON AMNESIQUE.

PDG comme Opposition, tout le monde a trop à perdre !

Source : https://www.facebook.com/notes/1414438868775249/ 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire