Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

samedi 10 mai 2014

Gabon – Présidentielle 2016 : MBORANTSUO met ippon à la stratégie de l’Union nationale (opposition).






Le bonheur ou le succès appartient à celui ou celle qui se lève tôt, est une maxime parfaitement assimilée par le régime BONGO-PDG, base de sa passible et sereine pérennisation. En visionnaire clairvoyant les tenant actuels du pouvoir au Gabon savaient que leur future vraie-fausse victoire en 2016 s'amorçait  par les dernière élections locales de décembre dernier ( 2013)  qui avaient vu la participation incompréhensible de certains boycotteurs de 2011 parlant des législatives et ce malgré encore  le non respect total des accords signés pour garantir des élections transparentes (…) En effet, les hiérarques de l’Union Nationale (U.N.) parti d’opposition, anciens sorciers et aujourd’hui disent-ils converti à la « bonne parole » avaient eu aussi compris l’importance voire l’enjeu des dernières locales d’où leurs participations malgré une opposition de certains  membres de leur famille politique et de leurs électeurs tous apparemment  apprentis-sorciers diront nous au vampire électoral gabonais.


IL FALLAIT GAGNER A TOUS PRIX LA PETITE  MAIRIE DU 1er ARRONDISSEMENT.

Pour mettre en difficulté le régime BONGO-PDG qui se nue petit à petit en régime Ali- émergent; la mission de l’U.N. pour se garantir un champ libre constitutionnel par la mise à l’écart de celui qui vola l’espoir des  Gabonais par une « alternance » au pouvoir, était de gagner le contrôle de la mairie du 1er arrondissement de Libreville d’où se fait par obligation constitutionnelle la retranscription des actes de naissances pour les concitoyens Gabonais nés à l’étranger ;  notre petit El Hadj Ali’9 étant né au Congo avant le 17 août 1960 et  incapable de fournir un acte de naissance sans suspicion  de sur originalité et  établit par les autorités de l’A.E.F voire Congolaises serait par miracle devenu inéligible par la même cour constitutionnelle qui avait fait de lui un candidat éligible en 2009 se malgré un acte de naissance truqué et truffé d’erreurs (...)

Madame veuve de la CC en naturelle alliée de son fils par alliance filiale, notre petit El Hadj Ali’9, malgré les preuves patentes de fraudes lors des élections locales de décembre 2013,  en validant la victoire de l’élection de la liste PDG du 1er arrondissement de la commune de Libreville , mit un ippon à l’utopique rêve  des leaders de l’U.N. qui pour la circonstance avaient même sacrifié le fief politique du chef de leur parti  en positionnant la mairesse sortante de la commune de Mounana dans la province du Haut Ogooué pour celle de cette arrondissement de Libreville car elle étant  jugée plus incorruptible et moins influençable par les émergents.

L’opposition gabonaise dans son ensemble réussira t’elle a éviter une nouvelle fois la retranscription frauduleuse de l’acte de naissance de notre petit El Hadj Ali’9 qui rappelons le avant 2009 avait déjà été candidat à d’autres types d’élections parlant de celles des législatives ? Le talon d’achille du vampire africain étant la lumière du soleil, nous espérons que les chasseurs du fauteuil du palais du bord de mer favorisé par cette lumière « divine »  sauront viser leur cible…

Le futur candidat émergent pour l'élection présidentielle à un tour de 2016, Ali Ben BONGO ONDIMBA, est-il déja entré en possession de son nouveau vrai-faux acte de naissance retranscrit par les soins de l'actuel maire de 1er arrondissement de Libreville ?

Le bonheur ou le succès appartient à celui ou celle qui se lève tôt, n'est pas !











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire