Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

vendredi 16 mai 2014

Santé : Tatouage sans tabou - Ses risques.




Les risques du tatouage.

Le tatouage constitue une effraction de la barrière cutanée pour y introduire pigments et colorants. Il est donc possible que des germes soient introduits en meme temps que les pigments et generent des maladies infectieuses. La réalisation d'un tatouage doit donc être associée à de nombreuses précautions afin d'éviter notamment tout risque de contamination virale ou bactérienne. Ces précautions ont été édictées dans un arrete publié au Journal Officiel le 20 mars 2009 ( en France ). Pour plus d'informations sur les regles d'hygiene lors de la pratique d'un tatouage, voir les conseils pour la réalisation d'un tatouage. 


Le tatouage peut constituer une porte d'entree pour une infection :
virale : 

des verrues (d'origine virale) peuvent proliférer sur des tatouage. Il s'agit probablement de verrues préexistantes et non repérées par le tatoueur, dont le virus se trouve disséminé par le tatouage
le tatouage provoquant un saignement, il expose au risque potentiel de contamination par les virus des hépatites B et C ou du VIH (virus du SIDA). 

bactérienne : soit lors du tatouage, soit après le tatouage, par manque d'hygiène et de suivi des regles de toilette du tatouage qui doivent etre remises par le tatoueur au tatoue. Les infections bacteriennes les plus frequentes lors d'un tatouage sont a Staphylocoques. Mais il est aussi possible de voir des infections a germes atypiques tels les mycobacteries, beaucoup plus problématiques. Ces infections à mycobactéries sont le plus souvent dues a un manque d'hygiene de la part du tatoueur

Il convient donc de se faire effectuer un tatouage par un tatoueur soucieux du respect des regles d'hygiene edictées par l'arrete du 11 mars 2009 et d'éviter les tatouages sur les lieux de vacances à l'étranger par exemple.

De plus, la rupture de la barriere cutanee constitue un traumatisme susceptible d'aggraver une maladie de peau préexistante. Certaines maladies de peau telles que le lichen plan, la sarcoidose, le psoriasis ou le vitiligo sont sensibles au phénomène de Koebner et s'aggravent en cas de traumatisme. Ces maladies peuvent donc apparaitre sur un tatouage. De meme, une acné ou une folliculite de la zone à tatouer, peuvent etre aggravées par le tatouage

Enfin, la peau tolère plus ou moins bien l'introduction de pigments de de colorants, qu'elle considere comme des intrus. 
On distingue deux couches dans la peau : l'épiderme en superficie et derme en profondeur. Le tatouage réalise théoriquement une injection de pigment et de colorant au niveau des papilles dermiques, à la partie supérieure du derme. Cependant, la profondeur d'insertion du pigment ou du colorant dans la peau est variable selon la technique utilisée (les tatouages amateurs sont souvent très profonds).




Peu après le tatouage, se produit une réaction inflammatoire locale, provoquant un gonflement et une rougeur du tatouage. La peau et le tissus sous cutané sont alors riches en macrophages, cellules ayant pour but d'éliminer les pigments en les détruisant. Qui plus est, une partie des colorants passent dans le sang et les vaisseaux lymphatiques. Tout ceci provoque une destruction et une dissémination du colorant dans l'organisme, générant une destruction d'en moyenne un tiers du colorant injecté lors du tatouage en 1 à deux semaines.

Au dela de la période de réaction inflammatoire classique apres un tatouage, il est possible de voir apparaitre des réactions inflammatoires chroniques (les pigments et colorants étant considérés par l'organisme comme des corps étrangers on peut observer des réactions granulomateuses chroniques...)
Plus fréquemement, on constate une allergie au tatouage qui est une allergie aux pigments et colorants. L'allergie a un pigment est  fréquente. Elle se caractérise le plus souvent par un eczema de contact sur le colorant en cause. Ces reactions allergiques peuvent necessiter d'enlever le tatouage au laser. Il faut savoir que la nature et la composition exacte des colorants et pigments doit être indiquée par le fabricant pour que le tatoueur puisse indiquer à son client en cas de réaction d'allergie. La composition chimique des pigments de synthese sera utile au médecin pour diagnostiquer à quel produit sont patient fait une allergie, et aussi il pourra se servir de cette composition en vue du détatouage. Certains pigments contiennent des métalloides difficiles à enlever au laser et certaines encres ont une composition proche des peintures de voitures! Qui plus est, les tatoueurs peuvent être amenés à faire des mélanges d'encres et de pigments, ou les fixer au moyen de liants tels que la glycérine ou des résines de synthèse...




Parmi les exemples d'allergie au tatouage, on peut citer :

l'allergie au tatouage rouge qui contient de l'alazirine.
l'allergie au tatouage vert qui contient souvent des dérivés de chrome.
l'allergie au violet et au jaune qui contiennent du cadmium, est souvent une allergie déclenchée par l'exposition du tatouage au soleil (photosensibilisation ou photo eczema).
l'allergie au tatouage au henne noir, riche en Para Phenylene Diamine (ou PPD)... 

Il est aussi possible de voir apparaitre des reactions allergiques plusieurs annees apres le tatouage... 



Cas particuliers  : 

Grains de beauté et tatouage.

Les tatoueurs doivent éviter de tatouer sur un grain de beauté pour plusieurs raisons parmi lesquelles on peut citer :

Le grain de beauté peut se transformer apres le tatouage (réaction inflammatoire par exemple) et nécessiter d'etre enlevé par un dermatologue. Le tatouage sur le grain de beauté provoque une modification de sont allure, genant le dermatologue pour sa surveillance ulterieure.

Tatouer un vitiligo

Il faut eviter de tatouer une plaque de vitiligo car les pigments ont tendance à virer. De plus, le vitiligo risque d'etre aggravé par le tatouage (voir plus haut)


Cicatrice hypertrophique ou
 chéloide sur tatouage

Le tatouage étant une effraction cutanée, il provoque une cicatrisation. Cette cicatrisation peut etre pathologique, engendrant des cicatrices hypertrophiques ou chéloides. Il est donc formellement déconseillé d'envisager un tatouage si l'on a un antécédent de cicatrice hypertrophique ou cheloide.

Protégez votre tatouage des UV : 

Appliquez un écran solaire sur la zone tatouée tous les jours si le tatouage est exposé au soleil (avant-bras...). Le rayonnement ultraviolet (UV) du soleil a en effet tendance à changer certaines encres de tatouage. 

Par ailleurs évitez toute exposition aux UV (naturels : soleil, ou artificiels : lampes à bronzer) de votre tatouage.


Source : http://www.dermatonet.com/esthetique-cosmetique-beaute/soins-peau/soins-corps/tattoo/tatouage.htm



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire