Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

mercredi 25 juin 2014

Chroniques pimentées, mais ô combien vraies.




Par LeMeteque Penseur

Au Gabon, il y a des plats ainsi faits : ils ne sont ni bons, ni mauvais. Mais vrais. Je mange vrai, comme on dirait : je mange sucré, ou salé.
Avant sa mort en 2009 avec Papa Maboule, les gabonais mangeaient de maigres plats accompagnés d'un pain moisi de paix de 43 ans !
Pour les Gabonais et Gabonaises , nous retiendrons une famille de mafieux en un demi siècle ! Deux affreux dictateurs transformant un petit paradis en enfer dans une jungle aride, soutenue par les pays occidentaux et le silence de sa classe intellectuelle... Puisque le Gabon est une monarchie acceptable pour les occidentaux.

Les violations des droits de l’homme dans ce pays, ça intéresse qui ?! 

Quelques journalistes qui essayent de crier haut et fort les choses mais qui seront pour la plupart portés disparus biensur !!
Quant aux politiques, il faut croire que ce qui s’y passe dans leur propre pays leur est complètement égal.

On ne sait pas trop comment interpréter leur silence au quotidien mais par contre on les entend s’indigner des fausses élections iraniennes, afghanes, russes et dans je ne sais quel autre pays. 

Comme si la leur était une véritable élection !?

Comment accepter une politique européenne qui expulse ces africains fuyant leur pays?? L'Europe soutient pourtant leurs dictateurs ... Qui démolissent le plus d'habitant possible, un à un ...

 Qui restent dans la misère et la souffrance totale pendant qu'une minorité riche s'empiffre!

La france oligarque ne rend pas la justice au peuple gabonais, qui est admirable de continuer à subir autant dans la précarité !

La france des oligarques a décidé de ne pas bouger le petit doigt pour ne pas devoir revendre leurs entreprises à Libreville et à Port-Gentil! Des fous remplis de pouvoir, bon pour la psychanalyse!!!
Lorsque je pense à tous ces acteurs, hommes d'affaires ou hommes politiques nés ou ayant vécu au Gabon qui y passent souvent leurs vacances et n’entendent aucune protestation de leur part, je comprends que c’est le Gabon qui est aimé, mais pas le Gabonais!
Pourquoi s’indigneraient-ils, d’autant plus que la bonne parole vient de très haut! "De quoi ils se plaignent, ces Gabonais sous Bongo" bébé hippopotame !" ils ont à manger "... Hum, ils doivent bien se dire!

Donc quand le noir à de quoi manger,
 il doit se taire?

Mais ne nous attardons pas trop sur les Présidents des grandes puissances pour donner leur avis sur les bruits et les odeurs des singes ! Hein ...

Mais aujourd'hui le doute n’est pas permis dans ce minuscule pays.
Quiconque émettra des accusations ou des doutes concernant l’intégrité de l’opération électorale en 2016 sera poursuivi à averti l’affreux dictateur sur france 24 !

Et gare à ceux qui dénoncent l’intimidation du pouvoir à l'égard de ceux qui se battent pour la liberté d'un peuple, même Facebook n'est plus un havre de paix...!

Dans le pire des cas, on vient vous envoyer un message et on vous dit clairement de la boucler.

On a même le droit à des méthodes mafieuses, vous envoyant une fille vous agripper avec des messages futiles pour pouvoir vous jeter ensuite dans un discrédit total !

C’est vraiment la dictature à la Gabonaise, bête et presque risible... aussi grand qu’une boîte de nuit échangiste qui concentre à elle seule les atteintes aux droits de l’Homme les plus ridicules de l’histoire des dictatures.

Le Parrain hippopotame, Ali Bongo, du TOUT superficiel, trompeur et quand je dis tout, c’est vraiment tout. Il y a dans l’atmosphère comme un parfum de colonisation qui demeure par un noir quelle épave ... Cela, le Gabonais le sait et vit avec.

Mais il le voit d’une autre façon que vous.

Et ce n’est pas la peine d’aller lui demander des explications car le Gabon est un pays indépendant, un point c’est tout, c’est d’ailleurs inscrit sur le paquet de cigarettes!

Dans ce pays où le français est roi alors que le gabonais, lui, baisse la tête, il y a comme une entente secrète entre la dictature et une partie de la population.

Il est vrai qu’il faut y vivre un certain temps pour comprendre comment ça se passe au Gabon!

Et heureusement, certains français essaieront de planter quelques graines positives pour aider un peu ... Mais ils sont quoi ? 2 %?
Je souligne que l’exception Gabonaise réside dans une ambivalence permanente, une Gabonitude politique cultivée par les gouvernants comme par les gouvernés, par les dominants comme par les dominés.

Depuis cette date inscrite sur le paquet de cigarette, le Gabonais sait que son bulletin de vote ne sert à rien et ne comptera pas, mais il vote quand même.

Mettez-vous, si c’est possible, à la place du Gabonais qui a déjà voté sept fois pour la même famille, et qui revotera une fois encore en 2016 pour la même famille... Horrible !

J’ai passé vingt ans dans ce pays qui m'a vu naître, et je peux vous confirmer qu'il vaut mieux être touriste ou coopérant si vous voulez y passer un bon moment...

Et ce n’est pas les anecdotes qui manquent. Je pourrais en faire un gros livre.

La dernière fois que j'y étais, je n'avais jamais vu de ma vie autant de flics pour un si petit pays d'un million d’habitants!!

Dès qu’ils entendent parler français, les oreilles s’ouvrent et se rapprochent sans la moindre discrétion. C’est une stratégie, ça s’appelle : l’intimidation par le ridicule et l’effronterie, la politique de la terreur par la connerie pure! Et bien évidement un peu d'argent en échange d'un laisser passer ..

Oh! je me balade juste, moi le chien du monde, je ne vais ni appartenir à l'un ni à l'autre... Je me moque bien! Voir les Gabonais si innocents et mourants, vos beaux complexes, votre femme liftée et vos enfants bêtes et perdus. Sincèrement, vous êtes détestable monsieur Ali bongo, en plus vous vous occupez très bien des touristes sur la terre de mes ancêtres et pourtant vous tuez à petit feu tous mes frères et sœurs de la même espèce que moi, qui se demande encore ce qu'ils font encore sur leur terre?

Alors Moi, je vous le redis, 
je viens ici juste pour pouvoir aboyer.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire