Débats Informations Echanges, dire la vérité rien que la vérité dans le respect de l'autre de sa dignité de ses idées et opinions. Nous sommes tous parents alors n'y a rien que l'on ne puisse se pardonner pour le bonheur de tous ensemble, unis nous vaincrons pour GABON D'ABORD.

jeudi 26 juin 2014

Urgent Gabon : Photo choc d'une école primaire dans le nord du pays.








Photo de Johnjohnny Lengonga sur Facebook


La photo ci-dessus de l'école communale A de la commune de la ville de Minvoul ( Woleu-Ntem ) dans le nord du Gabon, traduit a elle seule l'état dans lequel se trouve l'ensemble du système éducatif dans ce pays pétrolier de l'Afrique Centrale.
Qui en est responsable ? 

Le pays est gouverné par le régime BONGO-PDG depuis officiellement 1967, soit environ 47 ans de règne sans partage et sans discontinuité.

Les grèves à l'éducation nationale, dans les universités du pays ne doivent plus souffrir d'une interprétation politicienne du type "main noire" histoire de vouloir cacher la réalité ou les réalités...

Si ici nous ne publions pas le bulletin de salaire d'un de ces enseignants mal payés, mais grâce à la photo ci-dessous de notre ami Johnjohnny Lengonga de Minvoul où il vit, nous vous permettons de voir l'horreur du Gabon.

Dans cette école les apprenants comme les enseignants ne sont protégés d'aucune intempéries et pire encore de l'écroulement du vieux bâtiment servant d'école et d'outil de travail.

C'est quand une catastrophe aura lieu dans ce lieu que la perle rare de l'émergence, l'actuel premier ministre  et Sylvia BONGO ONDIMBA, épouse du chef de tout au Gabon "a coup" de cynique publicité iront au chevet des pauvres sinistrés ? 

Les défenseurs de notre petit El Hadj Ali'9 se vantant d'avoir a eux seuls un projet cohérent pour le Gabon, ici voici le parfait résumé des actes de gouvernance de l'ensemble du régime de feu OBO (42 ans de gestion ) à son fils héritier ( de 2009 à nos jours soit près de 5 ans ) chacun avec ses promesses "visibles-invisibles".

Plan Stratégique Gabon Émergent
 où es-tu ?








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire